Les Quotidiens Mettent En Relief Les Disputes Préélectorales

Revue de Presse
 Les quotidiens évoquent, pour leur édition de mercredi, les divergences préélectorales qui s’accentuent avec la volonté de Yewwi Askan Wi (YAW) de protester publiquement, vendredi prochain, contre le rejet de l’une de ses listes de candidature aux élections législatives du 31 juillet prochain.

‘’La participation de Yewwi Askan Wi aux élections [est] plus que jamais compromise’’, note L’Observateur. Cette éventualité s’explique par le fait que le spécimen présenté au mandataire de ladite coalition par la Direction générale des élections (DGE) ne comporte pas de photo.
 
Selon les quotidiens, YAW a refusé de signer le bon à tirer présenté par la DGE en raison de l’absence de la photo du leader de sa liste nationale, Ousmane Sonko, sur le document en question. En conséquence de cette attitude, ‘’les listes de YAW ne seront pas dans les bureaux de vote’’, lors du scrutin législatif, avertit un expert électoral interrogé par L’Observateur.

Cette coalition dirigée par Khalifa Sall, ancien maire de Dakar, et le député Ousmane Sonko, maire de Ziguinchor (sud), est par ailleurs ‘’déterminée’’ à tenir son rassemblement prévu vendredi prochain à Dakar, ‘’avec ou sans autorisation’’ des autorités administratives, selon Les Echos.

‘’Que Macky Sall le veuille ou pas, nous la tiendrons’’, jure Déthié Fall, mandataire de Yewwi Askan Wi, parlant de la marche de protestation de la coalition. 

‘’Sans la liste nationale de YAW, les élections ne se tiendront pas au Sénégal’’, écrit Vox Populi en citant Déthié Fall.

EnQuête et Le Témoin Quotidien publient une ‘’lettre ouverte’’ des journalistes Mamadou Oumar Ndiaye et Abdoulaye Bamba Diallo, qui invitent le président de la République, ‘’maître du jeu’’, à sortir les Sénégalais de ‘’l’impasse’’.
 
‘’Le pays a besoin d’apaisement, le pays a besoin de sérénité et de quiétude. Le déni de réalité et le refus du bon sens sont aussi toxiques que la surenchère et l’insoumission aux règles communes et à l’Autorité’’, affirment Ndiaye et Diallo, estimant que ‘’le président Macky Sall est le seul à détenir la clé’’ de la tenue des élections ‘’dans un climat serein et apaisé’’.

YAW ‘’se radicalise’’, titre WalfQuotidien, ajoutant : ‘’Déthié Fall et Cie (ses camarades de parti) ont refusé de parapher le BAT (bon à tirer), haussé le ton et promis de tenir leur manifestation avec ou sans autorisation de l’autorité préfectorale.’’

Le Soleil évoque l’intervention du président de la République à l’Africa Ceo Forum d’Abidjan, mardi. ‘’La première difficulté de l’Afrique, c’est la monoculture, la rareté de l’engrais et la dépendance pluviométrique’’, note le journal en citant Macky Sall.
 
‘’Il milite (Macky Sall) en faveur de l’ouverture des importations pour les pays qui en ont besoin’’, ajoute Le Soleil, selon lequel le chef de l’Etat sénégalais parlait d’agriculture et de sécurité alimentaire lors de cette rencontre tenue dans la capitale ivoirienne.
ESF/ASG
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.