Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

Ligue des Champions : le Bayern explose la Lazio et prend une grosse option

0

Nouvelle soirée de Ligue des Champions ce mardi soir. Le Bayern Munich se déplaçait dans la Ville Eternelle, Rome, pour affronter la Lazio. Les Bavarois se sont largement imposés sur le score de quatre bus à un.
Après la semaine passée très riche en émotion avec le triplé de Kylian Mbappé et la victoire du Paris Saint-Germain au Camp Nou et le lendemain le doublé d’Erling Braut Haaland avec le BvB contre le Sévilla FC ainsi que la défaite de la Juve à Porto, place cette semaine à de nouveaux huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions. Le tenant du titre, le Bayern Munich, se déplaçait à Rome pour affronter une Lazio qui a eu beaucoup de mal à s’extraire de sa poule, qui était composée du Club Bruges, du Borussia Dortmund et du Zenit Saint-Pétersbourg. Pour cette rencontre, les deux goléadors, Robert Lewandowski et Ciro Immobile étaient bel et bien titulaires.

Mais, en réalité, il n’y a pas eu match. Les Allemands, à la peine ces derniers temps en Bundesliga, n’ont pas vraiment fait dans le détail. Le ton était donné dans les dix premières minutes. Bien trouvé côté droit, Joshua Kimmich centrait au second poteau, mais Robert Lewandowski était bien marqué par Francesco Acerbi (8e). Mais le Polonais n’a pas eu le temps de douter. Sur une terrible erreur défensive, l’avant-centre effaçait Pepe Reina et marquait dans le but vide (0-1, 9e). Patric (18e) et Luis Alberto (23e) tentaient bien quelque chose, mais le premier ne trouvait pas le cadre quand le second tombait sur un bon Manuel Neuer. Mais ce Bayern est exceptionnel. Sur la gauche, Alphonso Davies s’amusait avec des crochets, envoyait le cuir vers Leon Goretzka qui transmettait dans l’axe à Jamal Musiala, qui punissait à nouveau la Lazio (0-2, 24e). Quelque temps avant, l’arbitrage vidéo était entré en jeu pour vérifier un possible penalty, finalement non accordé aux joueurs d’Inzaghi (19e).

Correa entretient l’espoir
Ce score était donc assez cher payé et ce n’était pas terminé pour la première période. Bien servi au point de penalty, Robert Lewandowski, un peu déséquilibré, tentait un plat du pied et trouvait Pepe Reina (36e). Mais, moins de dix minutes plus tard, la défense de la Lazio faisait encore des siennes et Leroy Sané ne se faisait pas prier pour convertir l’offrande (0-3, 42e). Finalement, à la pause, les Bavarois, froids et efficaces menaient assez logiquement.

Au retour des vestiaires, on se disait que le supplice était terminé pour les Italiens. Que nenni. Suite à un corner, le Bayern lançait un contre supersonique qui voyait Leroy Sané pénétrer dans la surface, centrer au second poteau et forcer le pauvre Francesco Acerbi à propulser le cuir au fond de ses propres filets (0-4, 47e). On attendait une lueur d’espoir qui allait arriver. Bien lancé par Luis Alberto, Joaquin Correa résistait à Niklas Süle avant de battre Neuer (1-4, 49e). En fin de rencontre, la Lazio poussait et s’exposait aux contres munichois, mais le score n’évoluait plus. Avec cette probante victoire, le Bayern peut être tranquille avant le match retour en Allemagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.