Ultimate magazine theme for WordPress.

Ligue des Champions : le Stade Rennais bute sur Krasnodar, le Barça étrille Ferencvaros

Ce mardi soir, la Ligue des Champions était de retour avec plusieurs affiches au menu. Pour son entrée en lice, le Stade Rennais a concédé le nul (1-1) face Krasnodar dans le groupe E. Dans le même temps, le FC Barcelone a facilement disposé de Ferencvaros (5-1) dans le groupe G.
La Ligue des Champions faisait déjà son retour. Deux mois pratiquement après le Final 8 et la finale de la Ligue des Champions remportée par le Bayern Munich face au PSG, les meilleures équipes du Vieux Continent retrouvaient ce mardi la plus belle des compétitions européennes. Côté français, le Stade Rennais débutait sa première campagne en C1 face à Krasnodar dans le groupe E. Julien Stéphan misait sur un 4-3-3 avec Alfred Gomis dans les cages et le trio Del Castillo-Terrier-Guirassy devant. De son côté, Krasnodar, qui devait notamment se passer de Rémy Cabella (covid), évoluait dans le même système. Dans la chaude ambiance du Roazhon Park, les Bretons étaient prêts à en découdre et se mettaient vite en évidence.

Après un bon travail côté gauche, Camavinga trouvait Bourigeaud au point de pénalty, dont la tête était captée par Safonov (4e). Puis à la 9e, c’était au tour de Guirassy, servi par Bourigeaud, de tenter sa chance de la tête. Sans succès. Sérieux et disciplinés, les Rennais mettaient leur jeu en place et prenaient les commandes de la rencontre face à une équipe russe qui multipliait les fautes. Le SRFC poussait pour prendre l’avantage avec l’infatigable Camavinga, servi par Terrier et dont le tir du gauche passait juste au-dessus de la transversale de Safonov (25e). Malgré ce temps fort français, Krasnodar ne lâchait rien avec Olsson (31e) et Berg, qui était à la réception d’un centre et dont le tir était repoussé sur sa ligne par Da Silva (32e).

Rennes débute par un nul
Dans la foulée, Camavinga, encore lui, envoyait un missile détourné par le portier adverse (33e). Les deux formations se rendaient coup pour coup, mais c’est Krasnodar avec Olsson (tir repoussé par Alfred Gomis, 42e) et Kaio (tête, 45e) qui était le plus dangereux avant la pause (0-0). Au retour des vestiaires, les Bretons pressaient haut et attaquaient fort avec Hamari Traoré, qui n’était pas loin de trouver le cadre d’un tir enroulé (49e). Peu après, Terrier obtenait un pénalty (55e), transformé par Guirassy (1-0, 56e). La joie était de courte durée puisque Krasnodar égalisait à la 59e. Après avoir avoir fixé plusieurs adversaires à l’entrée de la surface, Ramirez décochait une magnifique frappe du gauche dans la lucarne. Superbe ! (1-1, 59e)

Le club français, mené par un bon Terrier, poussait fort. Mais Rennes, avec Tait (71e, 87e), Doku (90e) et Guirassy (90e+6), ne trouvait pas le cadre ou se heurtait à Safonov qui ne tremblait pas sur sa ligne. Il permettait à Krasnodar de repartir avec le point du nul. Le SRFC concédait un nul rageant après avoir eu de belles occasions. Dans le même groupe, Chelsea et Séville s’affrontaient à Stamford Bridge. Les Andalous, avec Suso (18e) et Ocampos (45e+1) se procuraient les meilleures opportunités. Mais ils se heurtaient à un Edouard Mendy plusieurs fois décisifs sur sa ligne. En deuxième mi-temps, les hommes de Frank Lampard étaient plus d’attaque avec Zouma (48e), Werner (56e) et Chilwell (59e). Mais ils se heurtaient à un Bounou vigilant sur sa ligne. Les deux équipes se quittaient donc sur un nul dans ce groupe E où toutes les formations ont un point au compteur après cette première journée.

(0-0).

Le FC Barcelone déroule
Dans le groupe G, le Barça croisait le fer avec Ferencvaros. Et Ronald Koeman, qui devait se passer de plusieurs éléments blessés, faisait un choix fort en plaçant Antoine Griezmann sur le banc. Le technicien néerlandais misait sur un 4-2-3-1 avec Messi en pointe soutenu par Fati, Coutinho et Trincão. Les Catalans, menés par la Pulga (6e, 12e coup franc, 17e), monopolisaient le ballon. Mais les Hongrois, avec Nguen (10e, but refusé pour hors jeu) et Isael (20e, transversale), ne lâchaient rien. Toutefois le Barça trouvait finalement la faille à la 27e avec un pénalty obtenu et transformé par Leo Messi (1-0). Puis les Blaugranas doublaient la mise. Après plusieurs passes échangées, De Jong trouvait Fati dans le dos de la défense d’une louche inspirée. Ce dernier reprenait du droit et trouvait la mire (2-0, 42e).

Malgré quelques imprécisions, le Barça conservait l’avantage à la pause face à des Hongrois de plus en en plus dans le dur (2-0). Cela se confirmait dès la reprise avec un but en force de Coutinho, trouvé d’une talonnade dans la surface par Fati (3-0, 52e). Malgré l’expulsion de Piqué (68e) et le pénalty transformé par Kharatin dans la foulée (3-1, 70e). Mais les Catalans répondaient avec un but de Pedri, parfaitement servi après un bon travail de Dembélé (4-1, 82e). Le Français y allait aussi de son but à la 89e (5-1). Les Espagnols géraient et s’imposaient 5 à 1. Parmi les autres résultats de cette première soirée de Ligue des Champions, on peut retenir la défaite à l’extérieur du Borussia Dortmund face à la Lazio Rome dans le groupe F (3-1).

Les résultats de la soirée :
Groupe E :

Stade Rennais 1-1 Krasnodar (Guirassy (56e, sp) pour Rennes; Ramirez (59e) pour Krasnodar)

Chelsea 0-0 Séville FC

Groupe F :

Zénit 1-2 Club Bruges (Lovren (74e) pour le Zénit, Dennis (63e), de Ketelaere (90e+3) pour Bruges)

Lazio Rome 3-1 Borussia Dortmund (Immobile (6e), Luiz Felipe (23e), Akpa Akpro (76e) pour la Lazio, Haaland (71e) pour Dortmund)

Groupe G :

Dynamo Kiev 0-2 Juventus Turin (Morata (46e, 84e) pour la Juventus)

FC Barcelone 5- 1 Ferencvaros (Messi (27e, sp), Fati (42e), Coutinho (52e), Pedri (82e), Dembélé (89e) pour le Barça, Kharatin (70e,sp) pour Ferencvaros)

Groupe H :

Paris SG 1-2 Manchester United (Martial (55e, csc) pour Paris; Bruno Fernandes (23e, sp), Rashford (87e) pour Manchester United)

RB Leipzig 2-0 Istanbul BB (Angelino (16e, 20e) pour Leipzig)

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.