Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

Ligue Europa : l’OM impuissant face à la Lazio, le Stade Rennais perd gros contre le Dynamo Kiev

0

Opposé à la Lazio dans le cadre de la 3e journée de la phase de poules de la Ligue Europa, l’Olympique de Marseille a chuté devant son public (1-3). Un mauvais résultat en vue d’une qualification pour la phase finale de la C3. De son côté, le Stade Rennais a tout perdu dans les dernières minutes contre le Dynamo Kiev (1-2).
Une semaine décisive. Après sa victoire contre l’OGC Nice dimanche soir dans le cadre de la 10e journée de Ligue 1 (0-1), l’Olympique de Marseille défiait ce jeudi soir la Lazio de Rome pour le compte de la 3e journée de Ligue Europa, avant d’affronter le Paris Saint-Germain dimanche. Un match très important puisque l’OM restait sur une défaite contre l’Eintracht Francfort (1-2) et un nul face à l’Apollon Limassol (2-2) en C3. Avec un seul point dans le groupe H, le club phocéen n’avait donc pas le droit à l’erreur. Malgré le Classique dans quelques jours, Rudi Garcia alignait une équipe compétitive en 4-3-3 avec quatre changements effectués : Sakai, Luiz Gustavo, Ocampos et Mitroglou étaient titulaires par rapport au onze de départ face aux Aiglons. Côté romain, Simone Inzaghi s’appuyait sur un 3-5-2 avec Milinkovic-Savic dans l’entrejeu ou encore Immobile en attaque.

Devant leur public, restreint suite au huis clos partiel (les virages étaient fermés, ndlr), les hommes de Rudi Garcia étaient rapidement surpris par leurs adversaires, plus entreprenants. Les Biancocelesti faisaient le jeu et ouvraient la marque rapidement. Sur un corner tiré par Lucas Leiva, Wallace devançait Mandanda pour placer son coup de tête (10e, 0-1). Boostés par cette réalisation, les visiteurs poussaient et enchaînaient les occasions dans leur temps-fort. Après un raté de Caceres sur un centre d’Immobile (18e), M. Gil Manzano ne bronchait pas après un duel entre Caicedo et Kamara dans la surface (20e), alors qu’Immobile trouvait lui le poteau sur une tentative du gauche (22e). Totalement dominés, les Phocéens créaient enfin le danger avant la demi-heure de jeu. Si Ocampos butait sur la défense romaine sur une reprise de volée (26e), Sanson avait du temps pour ajuster sa frappe, qui passait de peu à côté (28e). Malgré cette réaction, les Biancocelesti restaient dangereux et Mandanda devait sortir une frappe puissante d’Immobile (32e). À la pause, les Olympiens regagnaient donc les vestiaires avec un but de retard.

Dimitri Payet sauve l’honneur sur coup franc
En deuxième période, les Phocéens connaissaient les mêmes difficultés et Mandanda devait sauver les meubles quelques instants après la reprise. Trouvé par Caicedo, Lulic rentrait dans la surface et cherchait à passer Mandanda mais le portier français se jetait bien dans ses pieds sans faire faute (53e). Les locaux répondaient ensuite mais Sanson (56e) ou encore Luiz Gustavo (58e) ne trouvaient pas le cadre sur leur tentative. Deux occasions manquées pour l’OM, ce que ne faisaient pas les Biancocelesti. Décalé dans le couloir par Milinkovic-Savic, Immobile accélérait pour servir Caicedo dans la profondeur. Après un tacle trop juste de Kamara, l’international équatorien ajustait Mandanda (59e, 0-2). Rudi Garcia réagissait ensuite avec les entrés en jeu à la 66e minute de Germain (pour Mitroglou) et N’Jie (pour Sanson), mais les changements n’apportaient rien. Il fallait attendre la 70e minute pour voir les Phocéens tentaient leur chance, mais Luiz Gustavo butait sur Strakosha.

À une dizaine de minutes du terme de la rencontre, Rudi Garcia lançait sur le pré Sarr, qui prenait la place d’Amavi (81e). Et finalement, l’OM relançait la partie. Sur un coup franc obtenu par Germain, Payet s’élançait et plaçait son ballon pour marquer avec l’aide du poteau (86e, 1-2). Avec cette réalisation, les Phocéens avaient donc encore quelques minutes pour aller arracher un match nul, mais les hommes de Simeone Inzaghi répondaient derrière ! Marusic venait en effet fixer Kamara dans la surface avant de se mettre sur son pied gauche. Le joueur de 26 ans enchaînait avec une belle frappe du gauche qui terminait au fond des filets (90e, 1-3). Malgré une légère réaction, les Olympiens s’inclinaient donc contre la Lazio (1-3). De mauvais augure avant le choc contre le Paris Saint-Germain dimanche soir (21h, à suivre en direct sur Foot Mercato).

Revivez le film de la rencontre OM-Lazio sur notre live commenté.

Le Stade Rennais craque en fin de match
De son côté, le Stade Rennais accueillait le Dynamo Kiev au Roazhon Park pour une belle affiche européenne. Deuxième du groupe K avant la rencontre, le club breton pouvait prendre ses distances avec la formation ukrainienne en cas de succès. A cette occasion, Sabri Lamouchi laissait Hatem Ben Arfa sur le banc et titularisait Del Castillo et Johansson. La rencontre démarrait sur de belles bases. Sur un corner tiré par Grenier, Da Silva déviait le cuir de la tête mais personne ne pouvait reprendre au second poteau (1ère). Dans la foulée, la formation ukrainienne répliquait et suite à un cafouillage, Morozyuk seul au point de penalty voyait sa frappe heurter la transversale (2e). Deux minutes plus tard sur un nouveau corner tiré par Grenier, Da Silva seul aux six mètres écrasait trop sa tentative. Animée, la rencontre tenait toutes ses promesses. Kiev qui montrait un visage séduisant se montrait une nouvelle fois dangereux. Bien servi à l’entrée de la surface, Buyalsky enroulait son ballon qui passait à côté des buts gardés par Diallo (14e). Le Dynamo prenait le contrôle des opérations suite à une passe de Buyalski, Kedziora aux trente mètres décochait une lourde frappe et trompait Diallo (0-1, 21e).

A la demi-heure de jeu, le match baissait en intensité et le SRFC éprouvait les pires difficultés à s’approcher des buts ukrainiens. Juste avant la mi-temps, Clément Grenier sur coup-franc permettait aux siens de recoller au score (1-1, 40e). Au retour des vestiaires, les hommes de Sabri Lamouchi tentaient de mettre la pression devant les buts du Dynamo Kiev. Sur la droite, Sarr débordait et centrait au point de penalty pour André dont le plat du pied était contré par un défenseur ukrainien (58e). Dominateur dans le jeu, Rennes ne matérialisait pas sa domination par des occasions franches. Lamouchi jouait alors le tout pour le tout en faisant entrer Ben Arfa en fin de match. Clément Grenier une nouvelle fois sur coup-franc, manquait de surprendre Boyko (78e). Kiev terminait la rencontre à dix avec l’expulsion de Shepelev (84e) mais cela ne profitait pas aux Bretons qui craquaient dans les ultimes secondes. Sur une contre-attaque, Tche Tche décalait Buyalski dans la surface qui d’un petit piqué trompait Diallo (1-2, 89e). Avec cette défaite au Roazhon Park, le Stade Rennais se compliquait la tâche pour la qualification.

Dans les autres matchs de la soirée, les grosses cylindrées ont assumé leur rang. Villarreal s’est bien amusé face au Rapid de Vienne (5-0) avec notamment un doublé de l’ancien Angevin Toko-Ekambi (30e, 45e). L’autre club espagnol, le Séville FC étrillait Akhisar (6-0) avec un doublé de Promes (35e, 60e). De son côté, Chelsea assurait et s’imposait (3-1) face au BATE Borisov grâce à un triplé de Loftus-Cheek (2e, 8e, 54e). Dans le groupe du Stade Rennais, Jablonec et Astana se quittaient dos à dos (1-1). Besiktas se faisait surprendre à domicile (2-4) par Genk grâce à un doublé de Samata (23e, 70e). Dans les ultimes secondes, le Standard de Liège arrachait la victoire face à Krasnodar (2-1) grâce à Laifis (90+3). Dans le groupe de l’OM, Francfort poursuivait son cavalier seul et s’imposait (2-0) face à Limassol.

Les résultats de la soirée
Groupe G

– Villarreal 5-0 Rapid Vienne : Fornals (26e), Toko-Ekambi (30e, 45e), Raba (63e), Moreno (86e) pour Villarreal

– Rangers 0-0 Spartak Moscou

Groupe H

– OM 1-3 Lazio : Payet (86e) pour l’OM ; Wallace (10e), Caicedo (60e), Marusic (90e) pour la Lazio

– Eintracht Francfort 2-0 Apollon Limassol : Kostic (13e), Haller (32e) pour Francfort

Groupe I

– Besiktas 2-4 Genk : Love (74e, 86e) pour Besiktas ; Samata (23e, 70e), Ndongala (81e, Pozuelo (83e) pour La Gantoise

– Sarpsborg 0-1 Malmö : Vindheim (79e) pour Malmö

Groupe J

– Séville FC 6-0 Akhisar : Mesa (8e), Sarabia (9e sp), Promes (35e, 60e), Muriel (50e), Mercado (67e) pour Séville

– Standard de Liège 2-1 Krasnodar : Emond (47e), Laifis (90+3) pour le Standard ; Ari (39e) pour Krasnodar

Groupe K

– Stade Rennais 1-2 Dynamo Kiev : Grenier (40e) pour Rennes ; Kedziora (21e), Buyalski (89e) pour le Dynamo Kiev

– Jablonec 1-1 Astana : Povazanec (4e) pour Jablonec ; Pedro Henrique (11e) pour Astana

Groupe L

– PAOK Salonique 0-2 Videoton : Huszti (12e), Stopira (45e) pour Videoton

– Chelsea 3-1 BATE Borisov : Loftus-Cheek (2e, 8e, 54e) pour Chelsea ; Rios (79e) pour BATE Borisov

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.