Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

Maladie de Moustapha Niasse : Senegal Directpublie son bulletin de santé

0

Moustapha Niasse serait-il malade ? Ou est-il ? A-t-il été atteint mystiquement ? Senegal Directvous livre en exclusivité le bulletin de santé du président de l’Assemblée nationale. 

Ce n’est plus un secret pour personne dans ce pays : Moustapha Niass, actuel président de la 13ème législature n’a plus ses jambes de 20 ans. A cet effet, les marques de vieillesse ont fini de faire partie intégrante de son visage. Pour autant, il faut preuve de solidité en présidant les réunions, sessions et plénières de l’hémicycle. Son légendaire ” taisez vous svp” est devenu culte tant le vieux n’a que dorénavant la tonalité de sa voix pour se faire entendre.

Récemment, des rumeurs ont envoyé le président de l’Assemblée à l’hôpital. Ce qui a entrainé, par la même occasion, un flux important de publications sur sa santé. La deuxième personnalité de l’Etat serait-elle touché par les esprits envoyés par ses adversaires politiques ? Ca devrait être la dernière volonté des Sénégalais. En effet, en cette période de crise, si le président de la République venait à être dans l’incapacité d’exercer sa fonction, c’est bien Moustapha Niasse qui devra conduire et mener à bon port le navire Sénégal.

Même pour deux mois, le temps d’organiser une élection anticipée, il n’est pas certain que les Sénégalais souhaitent être par une personne atteinte mystiquement. A l’heure actuelle, le pays ne court pas ce danger. De sources certaines, Moustapha Niasse se porte à merveille. “Il n’a jamais été aussi en forme de sa vie” confie une source proche de Niasse à Sunubuzz.

Naturellement, Senegal Directa voulu en avoir la preuve. Au téléphone, sa voix résonne. Pour le moment, Senegal Directpeut affirmer de manière certaine que le président de l’Assemblée nationale est à Dakar et est bien portant.

Il faut noter que Moustapha Niasse a été vu en public pour la dernière fois lors de la cérémonie de vaccination organisé à l’Assemblée.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.