Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

Mali: ce que l’on sait de l’attaque du village de Bounti

0

Au Mali, la situation est toujours confuse suite aux événements survenus dimanche à Bounti, village du Gourma malien. Est-ce lié à une frappe française, à une opération de l’armée malienne, les victimes sont-elles des civils ? Y avait-t-il plusieurs événements au même moment ?

PUBLICITÉ

Des témoignages commencent à remonter de cette zone difficile d’accès, mais les circonstances de ces événements restent encore flous, tant les versions divergent.

Selon l’organisation de la jeunesse Tabital Pulakuu, des frappes aériennes auraient touché un mariage célébré dimanche dans le village de Bounti. Les blessés sont acheminés dans les localités voisines, comme Kikara, Douentza ou encore l’hôpital Sominé Dolo de Sévaré, où Minati Diallo, de la rédaction RFI Fulfuldé, a recueilli le témoignage d’un des blessés.

« Brusquement, j’ai entendu un bruit d’un aéronef, puis un bruit de quelque chose qui est tombé. Je me suis levé pour courir et j’ai vu que j’étais blessé, je n’arrivais pas à courir. C’était lors d’un mariage d’une personne qui habite au milieu des champs, il nous a amené sous des arbres dans le champ. On faisait du thé dans l’après-midi quand l’attaque a eu lieu. C’est à bord d’un tracteur qu’on a quitté Bounti pour Kikara. Un véhicule des médecins nous a conduits à Douentza. On a quitté Douentza arrivé à Bandiagara, on est tombé sur des chasseurs dozos qui nous ont frappés encore. »

MSF a pris en charge huit blessés
Ce mercredi, Médecins sans frontières a apporté des précisions sur la prise en charge de blessés. Dans son communiqué, MSF évoque la prise en charge de huit blessés dans son centre de santé de Douentza. À des villageois venus lundi demander de l’aide, l’ONG a prêté deux véhicules pour ramener ces blessés des villages de Bounti et Kikara.

Ces huit hommes souffrent de blessures par balles, mais aussi de lésions dues à des explosions, brûlures et éclats de métal. Les plus sévèrement touchées ont ensuite été transférées vers Sévaré. Des témoignages recueillis par l’AFP évoquent une attaque menée par un hélicoptère alors que les habitants étaient réunis pour célébrer un mariage.

Barkhane réfute avoir utilisé un hélicoptère
Mardi, la force Barkhane a indiqué avoir bombardé uniquement des éléments terroristes dans la zone de Bounti vers 15h ce dimanche-là. Elle affirme de nouveau ce soir n’avoir utilisé aucun hélicoptère. Joint par RFI, le porte-parole des FaMa confirme la version française et soutient que le récit d’une frappe contre des civils relève de la « propagande ». « Il n y a ni femmes, ni enfants parmi les blessés », dit-il encore. La preuve, à ses yeux, que la thèse de la noce ne tient pas.

Barkhane, qui dispose depuis peu d’une base avancée à Hombori, a planifié dans cette région du Gourma malien d’importantes opérations. Après s’être entraînés ensemble en décembre dernier, soldats français et maliens ont reçu pour mission de ratisser cette zone où les combattants affiliés à al-Qaïda sont nombreux.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.