Manif De Yewwi : Les Onze éléments De La «force Spéciale» Face Au Procureur Ce Vendredi

Manif de Yewwi : les onze éléments de la «Force spéciale» face au procureur ce vendredi
Les onze personnes arrêtées la semaine dernière en marge de la manifestation interdite de Yewwi Askan Wi, seront déférées au parquet ce vendredi. D’après les enquêteurs, le groupe, dénommé «Force spéciale», devait s’attaquer à la centrale électrique du Cap des biches, à des intérêts français et aux domiciles de certaines autorités.

Source A, qui annonce le défèrement des mis en cause, laisse entendre qu’ils risquent gros. Le journal rappelle qu’ils sont poursuivis pour complot contre l’autorité de l’Etat, association de malfaiteurs en vue d’organiser des bandes en leur fournissant des armes dans le but de s’attaquer à la force publique, détention et transport de produits et substances incendiaires en vue de la commission d’un acte terroriste, détention illégale d’arme à feu et financement du terrorisme.

Source A signale que la police considère Pape Ousmane Seck, responsable de la massification de Pastef, le parti de Ousmane Sonko, et Abdoul Aziz Niang, tous deux arrêtés dans le cadre de l’enquête sur la «Force spéciale», d’être les cerveaux de la bande.

Ousseynou Seck alias Akhenaton, connu pour ses live incendiaires sur les réseaux sociaux contre le régime de Macky Sall, et Max Kilumati sont décrits comme les financiers de la «Force spéciale». Ces derniers sont basés à l’étranger.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.