Maristes : Une commerçante t*e son bébé en le n0yant dans un seau d’eau

Une affaire d’infanticide. Née en 1979, F. Kâ était en couple avec un Nigérian qui était de passage à Dakar. Au moment où elle apprenait sa grossesse, son amant avait rejoint l’Europe.

Ainsi, elle avait décidé de garder le secret. Sentant que la délivrance était proche, elle quitte le domicile familial, sis à Castors pour sous-louer une chambre aux Maristes. C’est dans ces circonstances qu’elle a accouché dans la matinée du 29 avril 2017 dans sa salle de bain.

Elle a ensuite enfermé le bébé de sexe masculin dans un seau d’eau pendant quelques minutes. Le drame commis, elle aurait mis le cadavre à la disposition de tierces personnes qui l’ont enterré au cimetière de Yoff.

Quelques minutes plus tard, la commerçante s’est présentée au poste de santé des Maristes, car elle se sentait très mal. Mais, elle a dit à la sage-femme qu’elle venait d’avorter.

- Advertisement -

Après consultation, cette dernière s’était rendue compte que sa patiente avait accouché, parce qu’elle traînait encore avec le placenta. Alors, la blouse blanche a avisé sa supérieure qui a informé les enquêteurs. Interrogée, la mise en cause rejoue le film de son acte monstrueux.

Écrouée, elle a été traduite devant la chambre criminelle de Dakar pour infanticide. Pour sa défense, l’accusée a allégué qu’elle s’était rendue au centre de santé de Grand-Yoff quand elle a senti des contractions à 9h.

Mais, les blouses blanches l’avaient éconduite sous prétexte qu’elle n’avait pas effectué de visites prénatales. Par la suite, elle est allée au poste de santé des Maristes.

Selon le procureur, le certificat médical a fait état d’une mort par asphyxie. Sur ce, il a requis 7 ans de réclusion criminelle. La défense a sollicité une application bienveillante de la loi. Jugement le 6 juillet prochain.
leral

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.