Ultimate magazine theme for WordPress.

Mesdames, voici 5 choses très importantes du soutien-gorge sur vos s*ins que vous ne saviez pas…

Pour sa santé, par liberté ou par choix, renoncer à ce sous-vêtement apportant, dit-on, un soutien et une élégance « indispensables », reste une idée qui semble encore bien étrange pour beaucoup de femmes… Pourtant, le soutien gorge, cet accessoire si familier depuis quelques décennies, est loin d’être bénéfique, et fait d’ailleurs de moins en moins d’adeptes.

Il vous chatouille, il vous gratouille… Bref, vous avez toujours rêvé de brûler votre soutien-gorge comme les féministes des années 70 ? Voici 5 arguments qui pourraient bien vous convaincre de franchir le pas :
1. Le soutien gorge favorise la chute des s*ins
De nombreuses études scientifiques et observations médicales montrent que le port du soutien-gorge au quotidien favorise la ptôse mammaire, c’est-à-dire la chute des s3ins, en affaiblissant les moyens de suspension naturels de la poitrine, principalement les ligaments de Cooper. Avec un soutien-gorge porté chaque jour, ces ligaments, organisés comme un « filet de courses », deviennent alors « paresseux », se relâchent et ne remplissent plus leur rôle de soutien… Rappelons au passage que le soutien-gorge représente un soutien totalement artificiel qui ne dure que le temps de son utilisation! Petit à petit, le s3in s’étiole et perd de sa vitalité. Il vieillit alors plus vite. Plus vous le gardez longtemps chaque jour, plus votre poitrine se relâche…
2.
Sans soutien gorge, la poitrine s’embellit avec le temps
La poitrine est composée de ce qu’on appelle « les ligaments de Cooper », des ligaments qui conservent les s3ins dans une sorte de « filet suspenseur », c’est-à-dire : une sorte de soutien-gorge naturel. Malheureusement, celui-ci, s’il n’est pas utilisé, s’atrophie. Alors que si ces ligaments sont stimulés par la pesanteur, ils se renforcent et améliorent l’élasticité des tissus. D’ailleurs, une étude en 2013 du professeur Rouillon sur 330 jeunes sportives a démontré les bénéfices esthétiques de l’absence de soutien-gorge : les s3ins se raffermissent, et les mamelons remontent en moyenne de 7 mm en un an : sans soutien-gorge, la poitrine s’embellit et gagne en fermeté.
3.
Le soutien-gorge entrave la circulation lymphatique
Qui n’a jamais repéré des marques sur la peau après avoir porté son soutien-gorge toute la journée ? Si celui-ci comprime la peau, il empêche également la bonne circulation de la lymphe, un liquide présent dans le corps dont la fonction est d’ évacuer les toxines et les déchets. Résultat : les cellules sont moins oxygénées, et la qualité de la peau s’en ressent. Le port quotidien du soutien-gorge peut donc être à l’origine de problèmes de santé. Les baleines et la pression exercée risquent de provoquer des kystes douloureux, des réactions cutanées désagréables mais aussi d’autres pathologies. Le soutien-gorge peut parfois aussi être à l’origine de douleurs dorsales, musculaires, et aggraver celles qui existent déjà.

4. Un inconfort
Si vous discutez du soutif autours de vous, vous réaliserez ô combien de femmes se plaignent de l’inconfort qu’il occasionne durant toute la journée! On nous aurait caché la vérité !? Comme c’est étrange! L’enlever en arrivant à la maison est bien la première chose que font bon nombre de femmes !!! Et vous…? Au final, ne serait-il pas plus simple de ne rien mettre du tout? Entre la sensation de libération, le temps gagné à ne plus le choisir en fonction de sa tenue, réajuster en permanence ces fichues bretelles, etc… ce ne sont finalement que des avantages… la pression sociale peut aller se rhabiller !
5. Une position pas agréable pour le dos
Le soutien-gorge favorise une posture contre-indiquée pour le dos. Combien voit-on de personnes les épaules rentrées et le dos voûté, la poitrine creusée, le corps en position fermée ? Sans soutien-gorge le corps reprend ainsi une posture droite.

afrikmag

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Open