Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

Meurtre sur Ibrahima Ngom, à L’UCAD : L’étudiant Daouda Dème risque 5 ans de réclusion criminelle

0

En détention préventive depuis le 12 décembre 2018, l’étudiant Daouda Dème a finalement été jugé, hier, à la barre de la Chambre criminelle du tribunal de grande instance de Dakar. Accusé de tentative de meurtre sur son camarade étudiant Ibrahima Ngom alias ‘’Général’’, il encourt 5 ans de réclusion criminelle.

Daouda Dème et Ibrahima Ngom n’oublieront jamais la date du 17 septembre 2018. Jour où le dernier nommé a failli passer de vie à trépas. Depuis lors, Daouda s’est lui octroyé un ticket pour la citadelle du silence. Il va encore attendre pour être édifié sur son sort. Une querelle entre coalitions estudiantines est à l’origine de cette affaire.

Lancés dans une course effrénée pour avoir plus de lits pour les codifications, les membres des deux coalitions amicales des étudiants de la faculté des Sciences s’étaient farouchement opposées. Après une altercation verbale dans la matinée du 17 septembre, une bagarre a éclaté entre les deux protagonistes, dans l’après-midi. Ibrahima Ngom reçu trois coups de machette. Le laissant pour mort, Daouda Dème a disparu dans la nature.

Selon Enquête, la victime, grièvement blessée, a été évacuée à l’hôpital. Dans le coma pendant 22 jours, Ibrahima, qui souffrait d’une fracture crânienne et d’une hémorragie infra-cérébrale, a été évacué d’urgence au Maroc pour des soins médicaux.

Pendant ce temps, son bourreau se terrait à Pire, chez sa tante. Ensuite, il a tenté de quitter le territoire national. Alors qu’il s’apprêtait à s’envoler pour le Maroc, il a été cueilli à l’aéroport Blaise Diagne de Diass.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.