Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

Modou Diagne Fada: «La coalition Yewwi Askan wi est un conglomérat d’aigris, d’extrémistes…»

0

Présidant à Louga une grande rencontre politique élargie aux partis de la mouvance présidentielle, Modou Diagne Fada, leader du parti Ldr/Yessal, a sauté sur l’occasion pour tirer à boulets rouges sur l’opposition regroupée au sein de la coalition Yewwi Askan wi. Sans prendre de gants, le Directeur général de la Société nationale de commercialisation des oléagineux du Sénégal (Sonacos) et membre de la mouvance présidentielle s’est attaqué ouvertement à la coalition de Khalifa Sall, Ousmane Sonko et Cie.

«J’ai ri sous cape lorsque je les ai entendus dire que leur coalition s’appelait Yewwi Askan wi. Ils ont été mal inspirés en prenant ce nom qui ne colle pas au contexte et à la situation, car dans ce pays, les gens ne sont ni menottes ni ligotés des pieds, encore moins enchaînés. Nous sommes tous libres de dire ce que nous voulons sans jamais être inquiétés. Ils auraient pu choisir un nom plus adapte, mais ils sont vraiment passés à côté. Ils voulaient embarquer toute l’opposition dans cette dynamique. Mais cela
m’aurait surpris de voir mon ancien parti politique (le Pds) accepter de nouer une alliance avec ces extrémistes, qui passent tout leur temps à tenir des discours incendiaires », a dit Diagne Fada dans L’Observateur.

« D’ailleurs, dans leur jargon, ils n’utilisent que des mots qui font penser à la violence. Je connais bien le Pds, même s’il est dans l’opposition, il reste un parti républicain. Son fondateur a toujours dit qu’il ne marchera jamais sur des cadavres pour accéder au pouvoir, alors que les autres ont déjà marché sur des cadavres sans même accéder au pouvoir. Il faut dire qu’au Sénégal, on cultive la paix, la pondération, la modération et le juste milieu. Nous n’avons pas le droit d’être extrémistes dans ce pays.
Donc, c’est normal que d’autres leaders de l’opposition aient quitté, eux aussi, cette coalition, car ils ont finalement compris que c’est un conglomérat d’aigris, de mécontents et de frustrés. Ils se sont mis ensemble parce que simplement ils pensent pouvoir tromper le peuple, c’est pourquoi tous les jours, vous entendez des départs. Nous attendons de voir comment ils comptent concrétiser cette alliance au niveau de la base », a ajouté de directeur général de la Sonacos.

Du côté de la mouvance présidentielle, il soutient qu’ils sont sereins parce qu’ils n’ont pas en face une opposition. « Notre opposition, c’est nous-mêmes. Donc, nous devons tout faire pour éviter des frustrés et des mécontents dans nos rangs. C’est notre seul combat, c’est la raison pour laquelle, nous allons faire le tour du pays pour prêcher la bonne parole», a déclaré Modou Diagne Fada, jeudi, à Louga.
avec pressafrik

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.