Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

Mort du charretier qui c0uchait avec la femme d’autrui: les confessions du mari cocu Baba Fall

0

Après la mort par arrêt cardiaque le lundi 16 septembre dernier de Moundor Sarr surpris en plein ébats s*xuels avec l’épouse d’autrui, le mari cocu Baba Fall est enfin sorti de son mutisme. Le pêcheur que certains habitants de la commune de Joal ont accusé d’avoir tué son rival est revenu sur les 15 années de souffrances causées par l’infidélité de sa femme qui entretenait une relation adultérine avec le défunt, qui était lui aussi marié à trois épouses.

Le charretier Dour Sarr est décédé d’une crise cardiaque après un rapport s*xuel et un sprint de 200 mètres, relate le quotidien « L’Observateur ». Le défunt vivait une relation extraconjugale avec Ndiabé, la femme d’un pêcheur nommé Baba Fall. Ce dernier, âgé de 57 ans, est revenu sur sa souffrance vécue pendant 15 ans avec l’infidélité de son épouse.

« Je suis marié à Ndiabé depuis 1995. Nous avons 5 filles et notre fille aînée est aujourd’hui âgée de 21 ans. J’ai toujours accompli mes devoirs de père et d’époux (…) que n’ai-je pas dit pour interdire à ma femme de fréquenter ce charretier et le travail nocturne au Port de Joal », a-t-il expliqué, dépité.

Après la mort de Sarr, « n’eut-été l’autopsie du médecin légiste, à la suite d’une enquête menée par les forces de l’ordre qui m’ont lavé à grande eau, je serais aujourd’hui et à jamais la risée de tout Joal. J’ai surpris certains m’indexant comme le meurtrier de Sarr que j’aurais par jalousie tué à l’aide d’une machette. Dieu est juste et a fait jaillir la vérité », a déploré le sieur Fall.

« Ma femme a tenu à accompagner son amant agonisant sur son lit d’hôpital jusqu’à sa mort », a raconté le mari affligé. Il a ajouté que : « Même à l’agonie, il (le charretier) a poursuivi ma femme jusque chez moi », s’est désolé Baba Fall. À la question de savoir s’il va répudier son épouse ? Il a affirmé que ses frères lui demandent de ne pas le faire à cause des enfants. « Il faut reconnaître qu’en plus d’être malheureux, je suis énormément déçu et j’ai profondément mal », a-t-il expliqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.