Nouveau développement surprenant dans les affaires Fulbert Sambou et Didier Badji

La famille de Didier Badji ne renonce pas. Moïse Badji, résidant en Allemagne, au nom de la famille et des proches de l’adjudant gendarme en service à l’Inspection générale d’État, a déposé « une plainte avec constitution de partie civile » ce jeudi au cabinet du Doyen des Juges.

« Cette plainte est formulée à l’encontre des sieurs Amath Suzanne Camara, Bah Diakhaté, le titulaire du compte Facebook répondant au pseudonyme Baatou Deugue et X… », peut-on lire dans la plainte. Les délits visés sont « l’atteinte à l’image, à la respectabilité, à l’honorabilité et au professionnalisme d’un agent de l’État, la diffusion de fausses nouvelles et la complicité de diffusion de fausses nouvelles ». Ainsi, une autre plainte vient s’ajouter sur les épaules de Bah Diakhaté, placé sous mandat de dépôt ce jeudi dans une autre affaire.

Cette affaire sera pilotée par Mes Khoureychi Ba, Ousseynou Gaye et Patrick Kabou, qui visent également « toutes autres personnes dont l’instruction révèlera la participation à ces infractions, dans l’espoir que le Parquet de Dakar élargira probablement le périmètre des poursuites ». Les avocats ont « suggéré au Doyen des Juges de confier le dossier de Didier Badji au juge du 3e Cabinet déjà saisi par le procureur de la République pour déterminer les causes exactes du décès du regretté Fulbert Sambou (dont le corps a été repêché le 23 novembre 2022), le médecin légiste ayant avoué son impuissance à le faire, en raison de l’état de décomposition avancée du corps ».

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.