Ultimate magazine theme for WordPress.

OL : ces nouveaux talents de l’Academy dont vous allez rapidement entendre parler

Après avoir acheté à tour de bras des joueurs en France et à l’étranger, l’OL, qui fait face comme tout le monde aux difficultés financières du moment et qui va être privé de Coupe d’Europe, va revenir aux fondamentaux et miser sur la formation. Et le club rhodanien peut compter sur un sacré vivier et quelques talents dont vous allez entendre rapidement parler.
Ces dernières saisons à l’OL, l’académie n’était plus vraiment au cœur du projet lyonnais. Le trading notamment et le recrutement de joueurs venant de l’étranger étaient devenu la norme du mercato « made in OL ». Malgré une belle place en 1/2 finale de la Ligue des Champions, le septuple champion de France a finalement connu plus de désillusions que de succès. Et à l’heure où l’OL va vivre une saison sans Coupe d’Europe pour la première fois depuis 22 ans, Lyon a décidé de prendre un virage à 180° en revenant aux fondamentaux, à savoir miser sur sa jeunesse.

Si le club cher à Jean-Michel Aulas n’exclut pas une ou deux folies dans les mois qui viennent, l’heure est venue de revenir à ce qui a fait la force de l’OL ces dernières saisons, à savoir la formation. Une réussite symbolisée par la génération Tolisso, Lacazette ou encore Umtiti. C’est en substance, ce qu’affirmait ces derniers jours Juninho. « La formation est la chose la plus importante à l’OL, c’est l’ADN du club. Je veux rassurer les supporters par rapport à ça. Je regarde évidemment tous les matches, mais c’est difficile de sortir des noms, à risque de décevoir les autres. Mais il faudra que chacun mérite sa place. C’est aussi gratifiant de gagner un trophée avec une équipe de jeune, cela peut apporter de l’expérience. Nous sommes souvent dans cet entre-deux, entre les intégrer au groupe professionnel et les laisser avec les jeunes ».

La jeunesse au cœur du nouveau projet de l’OL
Les prémices de cette nouvelle stratégie se font jour avec l’éclosion la saison dernière du très précoce Rayan Cherki, des performances remarquées de Maxence Caqueret en Ligue des Champions ou les apparitions de Melvin Bard, encore trop peu nombreuses pour les supporters lyonnais. Et déjà les futurs talents « made in OL » aperçus en Youth League il y a quelques semaines (défaite en quart de finale de la compétition contre Salzbourg 3-4) frappent à la porte et se sont même entraînés avec les pros durant la trêve internationale. On aurait pu vous parler de Florent Da Silva (2003), de Yaya Soumaré (2000), de Sofiane Augarreau (2001) et même de la jeune recrue estivale turque Cenk Özkaçar (18 ans). Mais en voici trois, tous internationaux en Equipe de France U16, U17 et même U18, dont vous devriez rapidement entendre parler.

Malo Gusto (17 ans) tout d’abord. Cet arrière droit international tricolore U17, très puissant et rapide, est aussi doué pour défendre que pour animer son couloir et provoquer le surnombre. Avec le départ de Rafael en Turquie et celui à suivre de Kenny Tete vers Fulham, il pourrait avoir sa chance en tant que doublure de Léo Dubois. Autre défenseur pétri de talent, Castelo Lukeba. Au sein de la formation lyonnaise, on dit de ce défenseur central gaucher qu’il pourrait être le digne successeur de Samuel Umtiti. Solide, doté d’une bonne lecture du jeu et d’une belle capacité de relance, cet international tricolore U17 est lui aussi promis à un bel avenir. Enfin, comment ne pas évoquer Mohamed El Arouch. Le plus jeune des joueurs aperçus chez les pros la semaine dernière défie les lois de la précocité un peu comme Rayan Cherki avant lui. Rien d’étonnant donc à voir ce joueur né en 2004 être le deuxième plus jeune titulaire en Youth League après… Rayan Cherki. Doublement surclassé, ce milieu de terrain offensif très technique est dans le groupe en National 2 et enchaîne les prestations de bonne facture. Et que dire de ses performances en Equipe de France U16. C’est d’ailleurs lors d’un match disputé à Antalya dans le cadre d’un tournoi de développement UEFA face à l’Italie (5-2) au cours duquel il a délivré trois passes décisives et inscrit un but qu’il s’est fait remarquer.
On le voit, l’académie de l’OL a de la ressource et peut déjà voir venir. Reste à définir le rôle exact de Rudi Garcia dans l’équation. Un entraîneur pas vraiment connu pour donner sa chance régulièrement aux jeunes, mais qui leur a envoyé un signal fort il y a quelques jours sur OLTV. « L’important c’est d’avoir de la place dans l’effectif pour les jeunes. Les jeunes, je les adore, il sont là, ils sont bons, je les fais progresser pour qu’ils deviennent l’avenir de l’Olympique Lyonnais. Claude Fichaux qui est mon adjoint fidèle est celui qui m’a toujours permis dans tous les clubs où je suis passé de me dire : « Rudi regarde dans l’équipe réserve, regarde chez les U17 ou en U19, regarde il y a celui la. Et pendant la trêve internationale, il faut absolument le voir pour que tu te fasses ta propre idée ». C’est exactement ce qu’il va se passer lundi prochain (NDLR : le 31 août), il y aura au moins 3-4 joueurs que je n’ai pas encore suffisamment vus, qui vont monter avec nous que je vais voir et qui je l’espère vont progresser et seront aussi l’avenir de l’OL. » Mais ces possibles futurs joueurs du club rhodanien en Ligue 1 pourront compter sur l’appui de Juninho et celui de Jean-Michel Aulas pour remettre la formation au cœur du projet lyonnais. Et si l’on s’en réfère au glorieux passé de l’OL sur le sujet, tous les rêves sont permis.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Open