Ultimate magazine theme for WordPress.

Oui, la cigarette rétrécit le p*n** avertissent les experts

Nous n’aurons de cesse de le rappeler : la consommation de tabac est l’une des habitudes les plus malsaines pour votre santé. Responsable d’infarctus, d’accident vasculaire cérébral, de cancer des poumons, la cigarette peut provoquer des conséquences fatales qui peuvent entraîner la mort des personnes dépendantes à cette addiction. Seulement, il existe une autre séquelle dont on ne parle que trop peu. Méconnue du grand public, ce dommage collatéral est pourtant inquiétant. Pour éveiller les consciences, les experts avertissent que la cigarette a également un impact sur la taille et la santé du p.nis. Une analyse relayée par nos confrères du site d’informations LCI et le magazine Men’s Health.
Si de nombreux paramètres peuvent impacter la qualité de la vie s*xuelle, il existe un facteur de taille à prendre en compte : la consommation de tabac. En effet, cette habitude est délétère pour la qualité des rapports. En raison de mécanismes sur le p.nis, la cigarette rétrécit sa taille à cause de son action sur les vaisseaux sanguins. Pire encore : cette addiction peut également impacter la qualité de l’érection. Des raisons supplémentaires pour envisager l’arrêt de la cigarette.

la cigarette rétrécit le p.nis avertissent les experts

Une érection amoindrie
La qualité de l’érection peut être considérablement impactée par cette habitude délétère sur l’état de santé. A cela, l’urologue Marc Laniado trouve une démonstration scientifique convaincante. Selon le spécialiste interrogé par le Mirror Online, une érection ferme est la résultante d’une circulation sanguine suffisante. « Les fumeurs s’exposent à un risque plus important d’athérosclérose dans les vaisseaux sanguins, notamment ceux du p.nis » précise le médecin. Puis d’ajouter : « Les produits chimiques contenus dans la cigarette ont un impact sur la fermeté du membre car la nicotine provoque le rétrécissement des vaisseaux. Ce mécanisme peut être temporaire ou permanent. » En outre, l’agence Reuters relaie les résultats d’une étude démontrant que les hommes qui fument depuis longtemps seraient deux fois plus susceptibles de souffrir d’impuissance s*xuelle.

la cigarette rétrécit le p.nis avertissent les experts

Une étude randomisée
Les premières conclusions concernant l’incidence de la cigarette sur le p.nis remontent à une expérience américaine randomisée menée en 1998. Selon des chercheurs américains à Boston, les 200 fumeurs étudiés avaient une érection moindre en comparaison aux sujets qui ne partagent pas la même addiction. Leur analyse relayée par la BBC cette même année soutient que le tabac empêche le p.nis de s’étirer, un phénomène qui réduit la longueur de ce dernier. Depuis, de nombreuses études se sont penchées sur le sujet, validant l’affirmation selon laquelle le p*nis souffrirait de dysfonctionnements liés au tabagisme, entre autres facteurs. Ainsi, une méta-analyse datant de 2013 s’est intéressée à différentes études menées sur le sujet et en a conclu que la cigarette induisait des effets délétères sur la santé du membre s*xuel. Des observations plus récentes datant de 2018 et 2019 identifient également la cigarette comme un facteur de risque pour la dysfonction érectile, celui-ci pouvant être plus important pour les hommes d’un âge avancé.

Une expertise française
Interrogé par LCI, le journaliste et auteur du « Gros livre du p*nis » Frede Royer s’inscrit en validateur de ces conclusions. Selon l’écrivain qui base son ouvrage sur des écrits scientifiques, la cigarette a un effet similaire sur le p*nis que le cœur. La raison ? Le tabac « calcifie les vaisseaux sanguins, empêchant la circulation à l’origine de l’érection. L’écrivain qui démonte les mythes sur le s*xe va même jusqu’à donner une information chiffrée : la diminution des mensurations est de 1 centimètre. Il compare cette addiction à la consommation excessive d’alcool qui entraînerait les mêmes conséquences.

Cigarette et dysfonction érectile
Une étude publiée par l’Official Journal of Medicine enfonce également le clou. Selon les conclusions recueillies par les recherches des scientifiques, les fumeurs n’ont pas la même teneur en zinc dans le sperme, un élément qui améliore la fertilité du liquide corporel. Toujours selon cette expertise, les hommes qui fument moins de 10 cigarettes par jour ont une densité réduite du sperme, qui peut également être un facteur favorisant de l’infertilité. Les fumeurs occasionnels ne sont donc pas épargnés par ce risque qui peut entraver la conception.

Comment arrêter la cigarette ?
Le sevrage du tabac peut être difficile après des années de dépendance. Cependant, cette addiction n’est pas inéluctable si de bonnes démarches sont instaurées. Pour aider à l’arrêt définitif, une aide thérapeutique combinée aux substituts tabagiques peut être envisagée. Une alternative aux méthodes classiques peut impliquer l’hypnose, pour déconstruire les croyances liées à la cigarette. Une fois la décision prise, l’ancien fumeur peut avoir besoin de s’éloigner ponctuellement de son entourage qui partage la même addiction. Pour rappel, cette initiative permet de gagner en qualité de vie, en appétit mais également en aptitudes sportives. Autant d’arguments qui peuvent pousser à respecter cette résolution.

source: santeplusmag

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.