Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

Oury, e*ciseuse venue de la Guinée : « Certains parents m’ont aidée en tenant les filles… »

0

Originaire de la Guinée, l’exciseuse Woury soutient qu’elle ne savait pas que l’excision était interdite au Sénégal. « J’ignorais que la pratique était interdite au Sénégal », dit-elle au lendemain de l’intervention de la gendarmerie de Keur Massar auprès de cinq familles guinéennes nouvellement établies à Dakar. L’observateur qui a vendu la mèche renseigne que la dame d’une soixantaine d’années, résidente à Yoff, avait été sollicitée par la famille Camara à Boune, en vue d’exciser les filles âgées entre deux et six ans.
Munie de deux lames que les gendarmes trouveront sur place, Woury a été aidée dans sa tâche par les mamans des gamines. Elle a empoché 3000 francs pour chaque fille excisée.
« J’ai été accueillie par les mamans des filles qui m’ont montré une chambre où les gamines étaient déjà regroupées. C’est en compagnie des mamans que j’ai procédé à l’excision, certaines m’aidaient en tenant les filles pendant que d’autres attendent tranquillement dans une chambre à côté. », a-t-elle confié.
Selon toujours le confrère, sur les lieux, deux des filles, particulièrement atteintes, saignaient abondamment. Elles seront évacuées à l’hôpital de Keur Massar où les blouses blanches réussiront à stopper l’hémorragie avant de les acheminer à l’hôpital de Pikine pour une intervention chirurgicale. Confiées à l’Aemo pour un suivi médical et psychologique, elles ont été placées dans un centre d’accueil.

Source Seneweb

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.