Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

Ousmane Sonko : Quand l’anti système nage dans le système

0

Ousmane Sonko qui avait déclaré que Ahmed Khalifa Niasse était à la base « de tous les complots (…) au Sénégal », a soudainement trouvé un « homme qui se bat pour des principes ». Une alliance entre « patriotes » a été scellée entre les deux hommes politiques. Ahmed Khalifa Niasse a souligné la nécessité de s’opposer (ensemble) « dans la loyauté la loyauté ».

La vérité d’hier n’est pas forcément celle de demain. Surtout en politique ! Ousmane Sonko, qui avait « rappelé aux plus jeunes qui est Ahmed Khalifa Niasse » avec des mots qu’on n’utilise pas pour un ami, a soudainement retrouvé « un homme qui se bat pour des principes ». Le leader des patriotes a même « retrouvé des liens de parenté » avec Ahmed Khalifa Niasse.

« Au-delà de l’attaque privée c’est aussi une attaque politique » s’est justifié Ousmane Sonko. Qui, dans une vidéo devenue virale sur internet hier, l’avait fortement critiqué en disant que l’homme était « dans tous les complots visant l’Afrique et surtout le Sénégal ».  Mais ça, c’était le passé !

Les visés virés sur l’avenir, Sonko espère dorénavant « une autre dimension dans (leurs) relations et collaborations ».

« On reconnait que tu es le père du patriotisme au Sénégal. Tous les patriotes doivent se réunir. Il est temps de se construire notre propre model » a chanté la figure de proue de l’anti système. Remerciant son « fils » venu le rendre visite, Ahmed Khalifa Niasse n’a pas boudé son plaisir. « Ta venue dans cette maison est un plaisir. Et les journalistes savent de quoi je parle (…) Il y a des gens qui sont prêt à s’immoler par feu pour s’attirer les regards (…) Sonko ne peut qu’être mon fils. J’ai 75 ans, il en a 46. Nous avons eu à échanger en privé » a déclaré le non moins marabout.

De cette tête à tête, Ahmed Khalifa Niasse a fait un compte rendu. « Le premier point idée qu’il va confirmer c’est que nous allons organiser une rencontre pour installer l’idéologie du patriotisme. Le Sénégal est notre berceau et notre tombe. Tout ce qui est bon pour la patrie est bon pour les patriotes. Dans nos comportements nous ne serons jamais communistes ou libéraux » a-t-il expliqué hier. Quant à la nouvelle « collaboration », Ahmed Khalifa Niasse a donné le ton : « Dans une démocratie, l’opposition s’appuie sur la loyauté pour s’opposer. Elle ne se fige jamais dans la négation ».

Après son cours sur le patriotisme, docteur Ahmed Khalifa Niasse a expliqué son intention de réunir Macky Sall et Ousmane Sonko autour d’une table pour le bien du Sénégal. « Je vais appeler le président de la République pour qu’il échange avec Ousmane Sonko sur ce qui va faire évoluer le pays. Je veux aussi que tous ceux qui sentent libres viennent nous rencontrer périodiquement pour dénoncer ce qui ne marche pas » a-t-il déclaré. Avant de demander au Chef de l’Etat de mandater Ousmane Sonko pour régler la crise définitivement. Le leader des patriotes s’est dit à ce propos « ouvert à travailler avec tout le monde » car « on ne doit plus attendre. La crise de la Casamance ne peut être réglée par des canots ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.