Pape Ibrahima Ndione, un exemple du développement local

La politique de développement n’est plus une affaire étatique ou individuelle. Il s’agit de ne plus attendre l’autorité du moment ( le mandataire juridique), comme cela avait été le cas jusque là dans certaines sphères communales, cette politique ne traite donc plus de l’individu mais du territoire d’où le nom de social urbain. L’émergence de la politique de la ville ,commune ou quartier s’accompagne de la création de ce que l’on nomme les nouvelles réussites à savoir : une éducation performante, une santé agissante, un cadre de vie et habit meilleur, emploi et développement économique local, prévention et citoyenneté. Jacques Ion disait pour le développement local je le cite « Les premiers à répondre favorablement à leur commune ont une forte activité militante soit dans le milieu politique soit dans le monde associatif.» C’est ce que Pape Ibrahima Ndione ce natif de Yenne dans le département de Rufisque, membre du parti de l’unité et du rassemblement et président du mouvement  » Yenne ci benen khar kanam  » qui devient d’une manière logique et courageuse un mouvement d’ordre national, a compris et continue de travailler dans le sillage positif. Il ne cesse sans tambour ni trompette de contribuer sur le développement de sa surface géographique; organisant des formations sur la transformation, des journées sur l’éducation socle de développement ……
Le candidat de la coalition Yewwi Askan wii lors des élections locales ne cesse d’œuvrer pour la cause noble et éternelle.
« Je ne compte pas baisser les bras pour le rayonnement et le devenir» assène Mr Ndione.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.