Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

Parcelles : Les deux agresseurs se faisaient passer pour des policiers !

0

Sassy Diop et son acolyte auraient pu trouver un autre moyen de gagner leur vie que de se faire passer pour des policiers afin d’arnaquer les honneêtes gens. Mais puisque tout a une fin, nos deux larrons sont tombés sur un nommé Ibrahima Niang qui a fait foirer leur coup avant d’alerter le voisinage grâce à ses cris. L’un des malfaiteurs ayant réussi à prendre la fuite, Sassy Diop, moins chanceux, a été interpellé par les limiers de la police des Parcelles Assainies.
Ibrahima Amdy Niang est un jeune commerçant. En quittant son domicile de l’unité 18 des parcelles Assainies pour se rendre vers les coups de 02h du matin au bar nommé « Point de rencontre », il croise sur son chemin deux individus qui le somment de s’arrêter tout en lui faisant savoir qu’ils étaient des policiers en patrouille dans la zone. Pour se donner plus de sérieux, ils brandissent une carte aux couleurs nationales. Naïf, il se laisse fouiller et se fait prendre son portable. Mais quand les deux individus ont commencé à le brutaliser, il se rebelle avant qu’une bagarre n’éclate. Les cris et hurlements du commerçant font sortir des voisins et quelques passants sont intervenus pour lui prêter main forte. C’est ainsi que Sassy Diop a été interpellé, pendant que son acolyte prenait la tangente pour ne pas subir le sort de son complice qui a failli être lynché par la foule. Interpellé et conduit devant les hommes du commissaire Marème Diao, il a servi une histoire cousue de fil blanc. A l’en croire, il s’était rendu dans une boutique pour étancher sa soif. Et c’est depuis la boutique qu’il a assisté à la scène avant de sortir pour s’enquérir de ce qui se passait. Il serait intervenu pour calmer des antagonistes. Une ligne de défense qui, bien sûr, n’a pas prospéré face aux limiers. Sachant que son histoire ne tenait pas debout, il finit par avouer son forfait tout en accusant son ami en fuite d’avoir interpellé la victime en se faisant passer pour un policier. Il soutient également n’avoir pas pris le portable du plaignant qui serait entre les mains de son ami en fuite tout en avouant avoir restitué les 7.000 francs pris dans les poches du plaignant.

N’ayant pas convaincu les vrais policiers des Parcelles Assainies, Sassy Diop, le faux flic, a été déféré au parquet en attendant d’être fixé sur son sort.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.