Ultimate magazine theme for WordPress.

Photos – Dj Boubs: sa seconde épouse Yass Bonbon donne naissance à un mignon bébé

Dj Boubs est certainement aux anges, au moment où ces lignes sont en train d’être rédiger.

La Raison: Yacine Diouf alias Dole Yass ou Yass Bonbon, sa deuxième épouse après Mame Diarra vient de donner naissance à leur premier enfant,

Yass Bonbon est d’après certaines indiscrétion, la petite sœur de la deuxième épouse du transitaire Lamine Ndiaye

QUI EST DJ BOUBS ?

Même s’il a été révélé au grand public par la teneur et le timbre de sa voix qui suscitent l’admiration, DJ Boub’s est avant tout agent commercial. Son père, qui l’a encouragé à suivre une formation en Comptabilité Marketing et Informatique de Gestion, n’imaginait pas, un jour, entendre la voix de son fils à la radio, faire passer des spots publicitaires.

Mais quand on est doté d’une voix aussi suave et captivante, même un être aussi proche que Papa ne résiste pas. « Quand mon père a entendu ma voix à la radio, il m’a dit que je lui rappelais Claude Guèye. Je lui ai répondu que j’étais déjà allé voir Claude. Il n’en revenait pas. Il voulait s’y opposer au début, mais il a compris que c’est ce que je voulais faire et il m’a encouragé », raconte-t-il.

A ses débuts, le jeune Boubacar, alors animateur à la radio Walfadjiri, plein d’humilité, de curiosité et d’ambitions, surtout soucieux d’atteindre les sommets, a fait le tour de ceux qui étaient les meilleurs dans le milieu de la Publicité, en ce moment. De l’icône Reine Marie Faye au doyen Maguette Wade, en passant par Claude Guèye, il s’est fait conseiller par tous. « Quand j’y arrivais, je ne savais pas ce que c’était vraiment du business. Après, j’ai demandé aux aînés et on m’a expliqué« , reconnait-il, modestement.

Avant de débarquer à la radio, Boub’s faisait de la pub pour les boites de nuit. Et c’est avec une joie palpable qu’il replonge dans sa première success story. « La première fois, c’était avec McCann pour Colgate. Il y avait un texte à lire en français et en wolof. Ça a été une réussite », se rappelle-t-il.

Ensuite, DJ Boub’s s’est servi de sa formation pour trouver les trucs et astuces, capables d’intéresser les plus sceptiques à la Pub. « A Walf, quand je terminais mon émission, j’allais à Sandaga prendre des notes sur ce qui se trouvait dans les boutiques et venir l’enregistrer. C’était très informel, mais aujourd’hui, je sais que ça m’a permis de parler facilement aux gens, les convaincre à venir à la radio. Je suis arrivé à convaincre un Baol-Baol à faire de la Pub. Au début, ce n’était pas évident. C’est devenu un succès. Par la suite, je ne me déplaçais plus, les commerciaux s’en occupaient », se remémore-t-il.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.