Placés Sous Mandat De Dépôt Hier : Les Charges Retenues Contre Déthié Fall, Mame Diarra Fam Et Ahmed Aïdara

Placés sous mandat de dépôt hier : Les charges retenues contre Déthié Fall, Mame Diarra Fam et Ahmed Aïdara
Les députés Déthié Fall et Mame Diarra Fam, ainsi que le maire de Guédiawaye Ahmed Aïdara, ont passé leur première nuit à la prison de Sébikotane. D’après le quotidien Source A qui donne l’information dans son édition du jour, les Procureurs de la République des Tribunaux de grande instance de Dakar et de Pikine-Guédiawaye les ont placés sous mandat de dépôt, hier, à l’issue de leurs différentes auditions. Déthié Fall et Mame Diarra Fam seront seront, demain, en flagrants délits à Dakar.

À sa sortie, l’avocat des mis en cause est revenu sur les charges retenues contre ses clients. Pour Déthié Fall, déplore la robe noire, nonobstant son statut de député, est placé en détention et il est convaincu pour le parquet d’avoir, en sa qualité de mandataire de la coalition Yewwi Askan Wi (YAW) à laquelle il appartient, d’avoir été le signataire de la lettre d’information à l’autorité préfectorale par laquelle la coalition voulait organiser une manifestation le 17 juin.

«À ce titre, il est poursuivi pour avoir organisé un rassemblement illicite au cours duquel des violences contre les personnes et des dégradations contre les biens ont été commises. Dans les mêmes circonstances de temps et de lieux, il est poursuivi pour avoir participé à un attroupement non armé interdit», indique Me Khoureychi Bâ.

C’est le même cas, poursuit-il, pour la député Mame Diarra Fam qui est également une représentante de la nation qui bénéficie d’une immunité parlementaire. «Vous savez tous dans quelle circonstance elle a été interpellée à Sicap Baobab. Toutefois, elle n’est pas poursuivie pour les mêmes chefs d’infraction. Elle a tout simplement participé à ce rassemblement organisé par Déthié Fall et le même rassemblement ayant les mêmes caractéristiques».

Quid de l’édile de Guédiawaye ? Le journal renseigne qu’il est retenu contre Ahmed Aïdara les délits de « manifestations non autorisées, provocation d’un attroupement et de troubles à l’ordre public ». Il sera jugé, vendredi prochain, à l’audience des flagrants délits du Tribunal de grande instance de Pikine-Guédiawaye.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.