Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

Polémique/AstraZeneca : une grosse révélation du professeur Seydi !

0

Alors que la campagne vaccinale contre le Covid-19 s’accélère, le vaccin AstraZeneca fait l’objet d’une méfiance de Sénégalais qui doutent de son efficacité. En cause, des cas graves de caillots sanguins dans plusieurs pays européens, sans lien avéré à ce stade.

Moussa Seydi révèle que des Sénégalais fuient le vaccin comme la peste. Il dit : « Chaque jour des gens m’appellent pour me dire, s’il ne reste que l’AstraZeneca, ils ne vont pas se faire vacciner. Parce qu’ils ont plus peur de ce vaccin que du Covid ».

Est-ce que ça vaut le coup de prendre un vaccin dont est pas carrément sûr de sa fiabilité ? Eh bien, en tout cas on se vaccine pour mieux se porter en bonne santé. Et il est noté que des pays qui sont même beaucoup touché par la covid-19 se voit obliger de suspendre ce vaccin, en attendant d’être sur de son efficacité.

Rappel

Le vaccin Astrazeneca., d’après certains témoignages, est en train de rendre les personnes plus malades. En effet, Elimane Seye, explique comment son père, Mamadou Seye, a attrapé une crise d’AVC après pris être administré le vaccin Astraszenica le 12 mars 2021.

Le vaccin Astrazeneca aurait fait des dégâts. Le jeune du nom de Lamine Seye révèle que ce vaccin qui a rendu son père en paralysie. “Mon papa était actif. Quand il a pris le vaccin, qu’il est tombé malade la nuit. le matin nous l’avons trouvé dans sa chambre, s’écroulé. Si on était venu cela allait mourir. c’est là que nous l’avons évacué en urgence à l’hôpital de Yeumbeul, là où on l’avait administré le vaccin Astrazeneca. Quelque temps après les premiers soins, c’est là qu’on a envoyé une ambulance sans médecin, donc on était seul derrière mon père”, martèle le jeune homme, voix coléreuse.

Et de poursuivre : on lui fait un scanner. Après, ils nous ont demandé de retourner à la maison. Quand on est arrivé, on a constaté que mon père semblait déjà partir. On l’a pris encore pour l’évacuer à l’hôpital  Dabakh Malick Aux Parcelles Assainies. Les médecins l’ont pris en urgence et on a dépensé beaucoup d’argent. Si c’était une autre famille, cette personne pourrait mourir parce que les moyens auraient manqué”.

“Je suis retourné à l’hôpital là qui a vacciné mon père pour avoir la confirmation et la certitude devant le médecin. J’ai trouvé sur place le médecin chef Dieye. Celui qui se trouve à l’hôpital de Yeumbeul. il a confirmé que mon père a pris le vaccin Astrazeneca”, raconte lamine. Et d’informer : “c’est lendemain aussi que mon père est tombé malade. Et c’est eux-mêmes qui ont donné les résultats disant qu’il a eu une crise d’AVC”.

Il y en a aussi d’autres personnes  qu’on a dit qu’ils sont tombés, ou décédé après être pris le vaccin.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.