Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

(Portrait) Abdoulaye Dia PDG SENICO : L’ascension d’un homme d’affaire patriote et humaniste

0

Abdoulaye Dia, Directeur général Senico : « Les études sont importantes, il ne faut pas les négliger, mais mon parcours témoigne aussi du fait qu’on peut réaliser des choses sans être allé à l’école. Il faut juste croire aux vertus du travail et être persévérant (…) J’achetais du poisson que je séchais et que je revenais vendre au Sénégal. Avec mes 130 000 francs d’économies, je reviens à Tamba et je loue une table à 3000 francs pour vendre des produits divers (…) J’étais un des premiers sénégalais à être propriétaire d’une boutique. Je travaillais seul jour et nuit. Je me souviens que je me réveillais à quatre heures du matin pour confectionner des sachets de café et de lait en poudre, ou encore pour découper du beurre (…) L’entrepreneuriat est une activité difficile et qui demande de la persévérance. Il faut beaucoup de souffle pour arriver à ses fins »

Le PDG de SENICO n’a jamais connu les bancs de l’école républicaine, il s’est formé dans une daara (école où on enseigne les rudiments du Coran). « Les études sont importantes, il ne faut pas les négliger, observe-t-il, mais mon parcours témoigne aussi du fait qu’on peut réaliser des choses sans être allé à l’école. Il faut juste croire aux vertus du travail et être persévérant ». De la persévérance, Abdoulaye Dia en a fait preuve tout au long de sa vie adulte.

Sa fortune est estimée à 190 milliards F Cfa. Son entreprise, avec plus de 500 employés, est un des fleurons de l’industrie agro-alimentaire sénégalaise. C’est elle, notamment, qui commercialise des produits tels que la gamme de bouillons Kadi, Jadida (huile, beurre, mayonnaise, etc.), la pâte à tartiner chocolatée Délia, et les laits Halib et Bonlait.
Litige Foncier / Après le verdict prononcé en sa faveur : Abdoulaye Dia de Senico restitue les terres aux populationsTout est bien qui finit bien. Le litige foncier qui opposait le Dg de Senico, Abdoulaye Dia, et les populations de Tivaouane Peulh, connaît une fin heureuse.

En effet, après que la justice a rendu le verdict en sa faveur, le patron de Senico a purement et simplement restitué ces terres (5 hectares) objet du litige aux populations.

«Mes vœux les plus chers étaient que je sois propriétaire d’une maison. Aujourd’hui, Allah m’a offert des cités. Je ne veux détruire aucune maison, encore moins casser une seule brique. Ce dont on m’accuse n’a jamais été mon intention. J’ai acheté des terres qui appartenaient au président Abdoulaye Wade. Mais il s’est trouvé qu’une partie de ces terres étaient l’objet d’un litige foncier», se désole le Dg de Senico, Abdoulaye Dia, devant Kilifeu de Y en a marre et Guy Marius Sagna.

Il ajoute également : «Jamais, je n’ai eu l’intention de faire du tort à mon prochain. Je le jure. Je regrette qu’on m’ait collé cette étiquette de personne riche voulant abuser de sa force contre des populations démunies. Je ne demande qu’à être lavé de toutes ces accusations.»

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.