Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

Pour réguler les gr0ssesses multiples de sa petite-sœur, il gifle et assomme sa mère d’un violent coup de gourdin

0

Il n’y a aucun doute : du fond de sa cellule, le marchand ambulant, Thierno Khoureichi Sall est en train de regretter son comportement, après la sanction que le Tribunal de grande instance de Mbour lui a infligée suite aux actes barbares et sauvages qu’il a fait subir à sa maman lors d’une bagarre familiale.

L’histoire du marchand ambulant, Thierno Khoureichi Sall et sa maman, Fatoumata Barry, n’a laissé personne indifférent dans la salle du tribunal de grande Instance de Mbour. Surtout avec les révélations humiliantes que le détenu Thierno Khoureichi Sall a fait sur sa vieille maman et sa petite-sœur qui l’ont traîné à la barre. La semaine passée, Mariama Malado Sall, bastonnée par son grand-frère, Thierno Khoureichi Sall, va trouver sa maman au marché central de Mbour pour lui faire part de la situation. Outrée par le comportement belliqueux de son fils, avec qui elle ne s’entend plus depuis des années, Fatoumata Barry va avec sa fille déposer une plainte au commissariat de Mbour. Thierno Khoureichi Sall qui a eu écho de la plainte déposée contre lui, s’en prend violemment à sa mère qu’il accuse d’être à l’origine de tout son malheur. Pis, Thierno qui déclare au président du tribunal que sa maman le fait souffrir en se mettant toujours du côté de sa petite-sœur, s’est acharné sur elle. Armé d’un gourdin, habité d’une colère noire, il gifle sauvagement sa maman qui s’écroule. Comme un animal blessé, il enchaîne avec un violent coup de gourdin au bras droit de sa mère qui tente de se relever, sous les regards impuissants des voisins et autres curieux. Affaiblie, Fatoumata Barry que son fils menace de mort, reste inerte. Elle n’a dû son salut qu’à la promptitude de sa fille Mariama Malado Sall qui a avisé les policiers. A la barre, Thierno Khoureichi Sall déclare que toutes ces violences et querelles familiales découlent des grossesses multiples de sa petite-sœur qui veut verser dans la prostitution clandestine. Ainsi, pour l’empêcher de «corriger» cette dernière qui a, selon lui, transformé leur domicile en un lieu de débauche, le marchand ambulant soutient que leur maman s’est érigée en bouclier pour sa petite sœur. Par ailleurs, il souligne que s’il a réagi de la sorte, c’est parce qu’au cours de la bagarre, sa sœur a voulu le mordre. Et que c’est pour se défaire de l’étreinte qu’il a fait tomber sa maman. Des allégations que sa petite-sœur, Mariama Malado Sall balaie d’un revers de main. Passant aux aveux et n’ayant obtenu le pardon de sa maman, le marchand ambulant a été condamné à 6 mois d’emprisonnement ferme.

MARIAMA GUEYE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.