Pour ternir l’image de sa copine: Saliou Thiam envoie la vidéo de leurs éb@ts s*xuels à la meilleure amie de cette dernière

Qu’est-ce qui motive Saliou Thiam à vouloir coûte que coûte détruire la vie de sa petite amie Coumba Mbow ? on ne saurait répondre pour le moment à cette question. Toujours est-il qu’il a envoyé une vidéo dans laquelle il entretenait des rapports sexuels avec son amante à la copine de celle-ci du nom de Amy Diagne.

Ayant eu écho de la diffusion de cette vidéo, Coumba Mbow a engagé des poursuites judiciaires contre Saliou Thiam
et Amy Diagne pour association de malfaiteurs, atteinte à la vie privée et à la représentation de la personne et diffusion
d’images à caractère personne, renseigne L’As.

Jugé hier, Saliou Thiam a été condamné à 2 ans dont 6 mois de prison ferme. Plus chanceuse, sa coprévenue a écopé de deux ans avec sursis. Pour on ne sait quelle raison, Amy Diagne soupçonnait son mari d’entretenir une liaison avec sa meilleure amie, Coumba Mbow. Ce qui a provoqué une dispute entre ces dernières. Quelque temps plus tard, Coumba Mbow et Saliou Thiam qui sont amants ont eu un différend.

Voulant se venger, le sieur Thiam a profité de l’altercation entre les deux amies pour faire parvenir une vidéo obscène à Amy Diagne tout en lui suggérant, dans une de leurs discussions, de la détruire. Seulement, cette dernière a transféré la vidéo à sa soeur Mbayang qui, à son tour, l’a envoyée à la victime et à l’un de ses proches, avant de la menacer de publier la vidéo sur WhatsApp, Snapchat et Tik-Tok.

Désemparée, Coumba Mbow décide de traîner en justice son amant Saliou Thiam et sa meilleure amie Amy Diagne, pour association de malfaiteurs, atteinte à la vie privée et à la représentation de la personne et diffusion d’images à caractère personnel.

Devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar hier, Saliou Thiam a reconnu les faits qui lui sont reprochés. D’un ton hautain, il souligne que la victime est sa copine et ajoute qu’il a bel et bien envoyé la fameuse vidéo à Amy Diagne dans un contexte strictement confidentiel. Il reconnaît aussi avoir pris cette vidéo à l’insu de la victime. Ahuri, le juge lui fait savoir qu’il devrait avoir honte dans la mesure où il apparaît, lui aussi, nu dans la vidéo.

Toutefois, sa coprévenue a tenu à tout nier en bloc. Amy Diagne affirme avoir reçu la vidéo de la part de Saliou Thiam. A l’enquête, elle avait révélé que celui-ci lui avait demandé d’en faire une large diffusion en vue de nuire à la réputation de Coumba Mbow. Mais elle a retourné sa veste à la barre. Elle dit ignorer le moment où sa soeur a renvoyé la vidéo sur son portable. «C’est ma soeur Mbayang qui a transféré la vidéo à Coumba Mbow.

La plaignante me respecte. Nous n’avons jamais eu de problème. C’est Mbayang qui s’est disputée avec elle», affirme
Amy Diagne. Teint clair, la victime Coumba Mbow indique que les prévenus croyaient à tort qu’elle sortait avec le mari de Amy Diagne. «Cela est archi faux, car je fais partie de leur famille. Pour sa part, Saliou Thiam m’a filmée à mon insu alors que j’étais toute nue. La vidéo a été partagée au sein de ma famille à cause de la soeur de Amy Diagne», affirme la
plaignante qui a décidé de leur pardonner. Considérant que les faits sont constants, le parquet a requis deux ans dont un an de prison ferme contre Saliou Thiam, et deux ans dont 6 mois ferme contre Amy Diagne.

Assurant la défense de Amy Diagne, Me Sène a plaidé la relaxe en faveur de sa cliente. D’après lui, c’est la sœur de la
prévenue qui a fait une large diffusion de la vidéo.

Considérant que son client est un tailleur qui devait se limiter à son travail au lieu d’agir de la sorte, Me Barro a toutefois souligné qu’«une sanction sévère ne va pas résoudre ce problème. Car il a eu un problème d’éducation». N’empêche, Saliou Thiam a été condamné à 2 ans dont 6 mois de prison ferme tandis que la dame Diagne a écopé
d’une peine de 2 ans avec sursis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers infos

Articles + Lus

Articles en relation