Procès Bah Diakhaté et Imam Ndao : Échange virulent entre Me El Hadj Diouf et le procureur

Les débats ont été houleux entre Me El Hadj Diouf et le procureur. Pendant l’interrogatoire de l’imam Cheikh Tidiane Ndao dans l’affaire de diffusion de fausses nouvelles et offense à une personne exerçant tout ou une partie des prérogatives du président de la République, l’avocat à explique que le délit d’offense au chef de l’État est nouveau.

“Ces deux personnes ont été arrêtées simplement parce qu’il s’agit d’une tentative de faire taire tous ceux qui ont tenté ou à l’avenir comptent parler de l’homosexualité”. Une affirmation qui n’est pas du goût du parquet. Le procureur lui a d’ailleurs demandé de retirer la question, parce que le parquet se sent directement visé.

Mais Me Diouf a souligné que cela ne concerne pas le parquet. Le représentant du ministère public persiste et rappelle à l’avocat que le procureur s’est autosaisi.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.