Propos offensants à la télévision : le CNRA avertit les médias et producteurs

Le Conseil national de Régulation de l’Audiovisuel (CNRA) dit avoir récemment observé une augmentation inquiétante des insultes et du langage grossier dans les séries télévisées, les bandes-annonces, ainsi que sur les plateaux de débats et émissions. En réponse, le CNRA a décidé de mettre en demeure les médias et les producteurs concernés.

Le CNRA souligne que cette montée des propos vulgaires et offensants, qui heurtent la morale et les sensibilités culturelles sénégalaises, a conduit à des plaintes régulières de la part du public. Il rappelle que des communiqués avaient déjà été diffusés les 3 décembre 2020 et 28 janvier 2021 pour avertir les médias des conséquences de telles pratiques.

Dans ce nouveau communiqué, le CNRA rappelle aux médias audiovisuels, quelle que soit leur méthode de diffusion, ainsi qu’aux producteurs, leur obligation de s’assurer que les propos, comportements et images indécents, obscènes, outrageants ou injurieux ne soient plus diffusés. Il en va de même pour les scènes et propos susceptibles de nuire aux valeurs, sensibilités et identités culturelles du Sénégal.

Le CNRA avertit que le non-respect de cette mise en demeure expose les contrevenants à des sanctions sévères. Celles-ci peuvent aller jusqu’à l’interdiction de diffusion des séries, productions et émissions incriminées, ainsi qu’à d’autres sanctions à l’encontre des chaînes diffusant ces programmes.

Cette mise en demeure prend effet immédiatement à compter de sa publication. Le CNRA espère ainsi ramener une certaine décence et respect dans les contenus audiovisuels, en conformité avec les valeurs culturelles sénégalaises.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.