Ultimate magazine theme for WordPress.

PSG-OM : lourde sanction pour Layvin Kurzawa, Neymar s’en sort plutôt bien !

Suite aux incidents qui ont animé la fin de match entre le Paris Saint-Germain et l’Olympique de Marseille, la commission de discipline de la LFP a tranché. Les sanctions sont importantes de part et d’autre.

Premier Classique remporté par l’Olympique de Marseille depuis neuf ans, le duel entre les Phocéens et le Paris Saint-Germain (1-0) a été marqué par une fin de match assez animée. Suite à un tacle féroce de Leandro Paredes sur Dario Benedetto au milieu du terrain en fin de rencontre, les esprits se sont échauffés et une bagarre générale a éclaté. Les deux Argentins ont été expulsés pour un deuxième carton jaune. Impliqué dans le début de cette rixe, Layvin Kurzawa et Jordan Amavi ont été directement expulsés. Après visionnage de l’arbitrage vidéo, l’arbitre de la rencontre, Jérôme Brisard, a aussi expulsé Neymar Jr pour un coup porté sur l’arrière de la tête d’Alvaro. Cinq cartons rouges, 14 cartons jaunes et une fin de match explosive mais ce n’étaient pas les seuls incidents.

A la demi-heure de jeu, Neymar répétait à l’arbitre « Racismo no ». Le Brésilien qui avait échangé avec Alvaro Gonzalez a expliqué que ce dernier avait tenu des propos racistes à son encontre. Après le match, l’ancien de Santos a maintenu sa position en dénonçant le comportement du défenseur central de Marseille. Cependant, aucune preuve matériel en disposition des diffuseurs de la rencontre ne pouvait confirmer des insultes à caractère raciste. Quelques secondes plus tôt en revanche, Angel Di Maria avait craché en direction de Dario Benedetto. Un geste répréhensible alors qu’une pandémie touche le Monde depuis plusieurs mois. Les caméras de Telefoot ont pu capturer cette séquence un bref instant. Ce sont donc ces différents cas que la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel a dû analyser.

Kurzawa prend cher
Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les sanctions ont été rudes envers les joueurs impliqués. C’est Layvin Kurzawa qui a écopé de la sanction la plus lourde, avec 6 matches fermes de suspension. Arrive ensuite Jordan Amavi, avec 3 matches fermes. Très attendue, la décision pour Neymar colle globalement au barème, avec 2 matches fermes + 1 match de sursis. Même tarif pour Leandro Paredes. Dernier joueur concerné par la commission de discipline ce mercredi, Dario Benedetto, qui ne récolte qu’un match de suspension, plutôt logique puisqu’il avait été expulsé pour deux cartons jaunes.

Sur le cas Angel Di maria, la commission de discipline a décidé de convoquer le joueur parisien, actuellement sur la pelouse face au FC Metz, pour qu’il s’explique sur son crachat en direction d’Alvaro Gonzalez. Ce même Alvaro Gonzalez peut lui aussi craindre la suite des événements. La commission a décidé de placer le dossier en instruction, ce qui signifie qu’elle dispose d’éléments pour mener son enquête.

Le communiqué de la LFP :
LIGUE 1 UBER EATS

Six matchs de suspension

Layvin KURZAWA (Paris Saint-Germain)

Trois matchs de suspension

Jordan AMAVI (Olympique de Marseille)

Trois matchs de suspension dont un match avec sursis

NEYMAR JR (Paris Saint-Germain)

Leandro PAREDES (Paris Saint-Germain)

Deux matchs de suspension

Wout FAES (Stade de Reims)

Deux matchs de suspension dont un match avec sursis

Vitorino HILTON (Montpellier Hérault SC)

Un match de suspension

Houssem AOUAR (Olympique Lyonnais)

Roger ASSALE (Dijon FCO)

Loïc BADE (RC Lens)

Dario BENEDETTO (Olympique de Marseille)

Romain THOMAS (Angers SCO)

Un match ferme suite à un troisième avertissement dans une période incluant 10 rencontres de compétition officielle (Ligue 1 Uber Eats, Coupe de France) ou par révocation du sursis. La sanction prend effet à partir de mardi 22 septembre 2020 à 0h00.

Vincent PAJOT (FC Metz)

3ème journée de Ligue 1 Uber Eats : Paris Saint-Germain – Olympique de Marseille du 13 septembre 2020 Comportement de M. Angel DI MARIA, joueur du Paris Saint-Germain Au regard de la nature des faits, la Commission de Discipline décide de convoquer le joueur lors de la prochaine réunion de la Commission de Discipline le mercredi 23 septembre 2020.

3ème journée de Ligue 1 Uber Eats : Paris Saint-Germain – Olympique de Marseille du 13 septembre 2020 Comportement de M. Alvaro GONZALEZ, joueur de l’Olympique de Marseille Au regard de la nature des faits, la Commission de Discipline décide de placer le dossier en instruction.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.