Rappel des attaques commanditées auprès du leader de Pastef: Les présumés auteurs, Diouf Sarr, Mountaga Sy et Mansour Faye cités…

Suite à la polémique née de sa dernière déclaration publique sur sa non-signature de la charte de non-violence, Ousmane Sonko a convoqué, ce mercredi, la presse pour clarifier sa position.

Ousmane Sonko est catégorique, il ne ne signera pas la charte de non-violence, initiée par le Cadre unitaire de l’Islam. Le leader de Pastef a rappelé avec différentes dates les actes de violences commis sur lui et ses militants par des gens du pouvoir.

Il est revenu sur le saccage de son ancien siège à Yoff, perpétré par des jeunes, dit-il  sur ordre du maire de Yoff et ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr. Il a aussi rappelé les attaques de ses convois dans le cadre de la campagne électorale à Saint-Louis et dans le Fouta. Des attaques commanditées respectivement par Mansour Faye, beau-frère du président de la République et Mountaga Sy, directeur de l’APIX.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers infos

Articles + Lus

Articles en relation