Relations enseignants-élèves de Matam : La section SAEMS fustige la circulaire de l’IA

Suite à l’histoire du détournement de mineur à la commune de Thilogne, un autre enseignant est impliqué dans une histoire de gr0ssesse dans la localité de Taïba Nguyen au cœur de la commune de Nabadji Civol. Un autre cas avait été signalé à Kanel. Mais l’enseignant accusé a nié toute implication dans cette gr0ssesse de la jeune fille élève. Pour Djibril Doumbia, secrétaire général de la section locale du SAEMS, cette circulaire de l’autorité académique ne fait qu’exposer les enseignants.

Les regrets

« Nous déplorons ce phénomène. Nous n’encourageons pas cela, dans la mesure où ces relations extrascolaires ternissent un peu l’image de l’école. C’est dans ce sens-là que nous interpellons les uns et les autres, notamment les enseignants à beaucoup plus de rigueur et de responsabilité pour rester au cadre pédagogique, comme cela a toujours été le cas. Et c’est le cas pour la majorité des enseignants de la circonscription académique de Matam », dit-il.

- Advertisement -

Exposer les enseignants

Djibril Doumbia au micro de la RFM soutient : « Nous pensons que l’autorité aurait dû utiliser les voies et moyens dont il dispose pour pouvoir diligenter les cas qu’il aura diagnostiqué afin de trouver les solutions idoines plutôt que d’en faire une lettre circulaire qui expose les enseignants de la conscription académique de Matam. Alors que ces cas-là, sont des cas isolés, des brebis galeuses comme il en existe partout ».

L’année dernière, dans le département de Kanel trois cas de gr0ssesse précoce et de détournement de mineur avaient été recensés.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.