Réunion de l’APR à Kaolack : Un Fiasco Retentissant

Après le conclave des cadres de l’APR à Dakar, la rencontre de remobilisation des troupes de l’Alliance pour la République (APR) à Kaolack a également été un véritable fiasco. En effet, cette réunion a été marquée par l’absence notable des figures de proue du parti dans la région, illustrant une fois de plus, selon L’AS, le manque de cohésion parmi les leaders de l’APR à Kaolack. Ce manque d’unité explique en partie les défaites subies lors des élections municipales, législatives et présidentielles.

La situation actuelle suggère que l’APR est devenue un serpent sans tête, comme le décrit le journal. La délégation venue de Dakar, dirigée par le Président de l’Assemblée nationale, Amadou Mame Diop, a été accueillie par Aissatou Ndiaye Ndiaffate, Mme Awa Guèye, et l’ancien ministre Pape Malick Ndour, tandis que les autres leaders étaient absents ou représentés par des subalternes.

La question se pose de savoir si cette absence est un boycott. Des responsables tels que Mariama Sarr, Modou Ndiaye Rahma, Ahmed Youssef Benjelloune, Baba Ndiaye, Adji Mbergane Kanouté, Pape Demba Bitèye, ainsi que des dirigeants des départements de Kaolack, Nioro et Guinguinéo, ont tous brillé par leur absence, selon la même source.

La mort de l’APR à Kaolack semble être une réalité pour certains responsables, notamment Malaw Sow de Nioro, qui avait tenu un point de presse le week-end dernier pour évoquer la situation critique du parti dans la région. Cette délégation comprenait également Mame Diop, Augustin Tine, Mansour Faye, Luc Sarr, Mamadou Talla, Mamadou Kassé, Seydou Guèye et Abdoulaye Diagne.

L’absence des ténors de l’APR à cette rencontre de remobilisation souligne les fractures internes au sein du parti, mettant en lumière des divisions qui affaiblissent la structure et l’efficacité de l’organisation. La délégation de Dakar a tenté de rallier les membres restants, mais la faible participation des leaders locaux a souligné l’ampleur du défi auquel l’APR est confrontée pour se reconstruire et regagner la confiance des électeurs et des membres du parti.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.