Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

Révélation Exclusive : chopé par le FBI Ousmane Tounkara avait déjà été arrêté auparavant

0

Critiques acerbes, dénonciations par l’insulte, menaces, etc., sont les expressions qui caractérisent le mieux les prises de parole d’Ousmane Tounkara.

Connu sur les réseaux sociaux pour ses propos véhéments envers le régime politique actuel du Sénégal, l’activiste serait actuellement en détention aux Etats-Unis selon nos sources. Cette arrestation ferait suite à une plainte de l’Etat du Sénégal à son encontre pour menaces de mort et terrorisme.

Ousmane Tounkara, sur les pas d’Assane Diouf ?

L’information s’est répandue telle une traînée de poudre sur la toile. En effet, il est reproché à Ousmane Tounkara, des appels à manifestations violentes et des invitations à brûler des résidences d’autorités publiques et politiques au Sénégal lors des récents événements ayant secoué le pays.

Actuellement basé aux USA, Ousmane Tounkara se fait souvent remarquer sur les réseaux sociaux de par ses diatribes à l’endroit des pointes du pouvoir. Il aurait été dans un premier temps arrêté par le Bureau Fédéral d’Investigation puis ensuite remis entre les mains des services américains de l’immigration. Étant proche de l’homme politique Ousmane Sonko qui s’est récemment retrouvé au cœur d’une polémique de « viols répétés et menaces de mort » au Sénégal, celui-ci s’est montré particulièrement virulent lors de son intervention publique sur cette affaire.

A découvrir sur sunubuzz : Les terribles révélations de l’activiste Ousmane Tounkara

Par ailleurs, dans une vidéo Live partagée sur les réseaux sociaux, Ousmane Tounkara dévoile qu’un plan a été élaboré dans le but de nuire à l’actuel chef de l’Etat Macky Sall, ainsi qu’à des membres de son gouvernement tels que le ministre Antoine Félix Dione. D’autres noms ont été aussi cités dont celui du procureur de la République de Dakar Serigne Bassirou Gueye et Yakham Mbaye, le Directeur du quotidien d’information Le Soleil. Si cela n’a pas encore été confirmé, bon nombre de sources soutiennent que les déclarations faites par Ousmane Tounkara dans cette vidéo sont celles qui risqueraient de lui coûter cher.

A découvrir sur Sunubuzz : Les vraies causes de l’arrestation de Ousmane Tounkara

Le scénario Tounkara ressemble en tous points à celui d’Assane Diouf qui se trouvait dans les mêmes conditions. On rappelle que ce dernier a été finalement rapatrié et enchaîne depuis lors, les démêlés avec la justice au Sénégal.

Leader du mouvement 1 Million March for Senegal

Ousmane Tounkara est aussi connu pour administrer une page Facebook dénommée 1 Million March for Senegal. Sur cette plateforme qui regroupe près de 60 000 abonnés, il a récemment via des Live, encouragé fortement les sénégalais à manifester et à dénoncer ce qu’il considère comme étant les dérives du pouvoir.

Pour le moment, le sort qui sera réservé à l’activiste très présent sur les réseaux sociaux n’a pas encore été déterminé. Il est encore détenu auprès de l’US Immigration and Customs Enforcement (Ice, services de l’immigration). Il apparaît par ailleurs dans la liste officielle des personnes actuellement détenues par l’ICE. Son arrestation est donc bel et bien vérifiée même si les raisons officielles sont encore en attente de confirmation.

 En outre, il convient de rappeler que l’activiste Ousmane Tounkara n’en est pas à sa première arrestation aux USA. En effet, son casier judiciaire a été entaché lors de son inculpation dans une affaire de vol de voiture.

S’il a pu échapper à l’incarcération lors de cet incident, ce passé pourrait toutefois ne pas jouer en sa faveur lors de la nouvelle affaire dans laquelle il est impliqué. Un rapatriement immédiat et une peine d’emprisonnement à purger au Sénégal sont quelques menaces qui planent sur la tête de ce partisan du parti Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF).

Que s’est-il passé en 2015 ?

Nous sommes en mai 2015. Une enquête conjointe menée par la Division de la criminalité, la police des frontières ainsi que d’autres forces de sécurité américaines a permis de démanteler un vaste réseau de trafic de véhicules volés.

A la fin de cette investigation, plus de 200 voitures de luxe toutes volées d’une valeur de plusieurs milliards de FCFA ont été saisies. Y étaient inclus des modèles haut de gamme tels que les Mercedes Benz, Range Rover, BMW, etc. Les personnes qui travaillaient pour ce réseau étaient chargées de louer des voitures auprès de sociétés de location en se servant d’une fausse identité. Elles les acheminaient par la suite vers un parking prédéterminé. D’autres membres du réseau conduisaient les voitures volées vers des conteneurs à destination de plusieurs pays d’Afrique de l’ouest où elles devraient être vendues.

Le démantèlement de ce réseau a permis d’incriminer divers ressortissants de pays d’Afrique aux USA dont des sénégalais. Parmi les accusés, Adama Kamara, Boubacar Sacko, Dambelly Sarjo, Lamine Saho, Mamadou Habib Diallo, et l’activiste sénégalais Ousmane Tounkara.

Tounkara balance ses complices et s’en sort presque indemne

Cette affaire a fait couler beaucoup d’encres aux Etats-Unis. Le réseau à démanteler était considéré comme une contrebande criminelle qui nuisait à l’économie américaine. Selon les sources judiciaires, les 7 personnes d’origine ouest-africaine arrêtées savaient que les voitures destinées au commerce étaient en réalité volées. Cela n’a toutefois pas été une entrave à la poursuite de leurs manœuvres.

Ousmane Tounkara qui a reconnu avoir pris part à ces activités a opté pour la négociation avec les enquêteurs du FBI en contrepartie d’un allègement de sa peine. De façon concrète, il a balancé le nom de ses complices, d’origine ivoirienne, guinéenne, etc., s’offrant ainsi une condamnation plus souple. Sa situation légale aux USA (papiers en ordre) a aussi été un élément favorable à sa situation. Il a ainsi écopé d’une peine alternative à la prison : bracelet électronique et enfermement en résidence surveillée jusqu’à la résolution de toutes les énigmes autour de cette affaire mafieuse.

Encore une fois entre les mains de la justice, on se demande quel sort cette seconde aventure réserve à l’activiste.

SUNUBUZZ

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.