Saint-louis / Retards De Paiement : Les Clients De La Poste Demandant à L’État De Ne Plus Virer Leurs Salaires Dans Cette Boîte

Single Post
Saint-Louis / Retards de paiement : Les clients de la Poste demandant à l’État de ne plus virer leurs salaires dans cette boîte

À moins d’un mois de la fête de Takaski, les clients de la Poste de Saint-Louis affichent leur inquiétude par rapport à la situation précaire qu’ils vivent. En effet, ces braves pères de familles constitués en collectif de plus de cent personnes ont exprimé leurs vives préoccupations par rapport au retard de paiement qu’ils subissent depuis des mois au niveau de la Poste. En point de presse ce mercredi, ils ont dénoncé avec vigueur la situation difficile qu’ils vivent à la Poste, non sans demander au ministre des Finances et du Budget de ne plus virer leurs salaires dans cette boite.

 

« Ce qui se passe n’est pas nouveau sous nos cieux. Depuis fin 2021, nous avons commencé à sentir les frémissements au niveau de la poste. De mois en mois, la situation empire. Le problème, c’est que nous sommes étonnés à chaque fois que nous arrivons à la fin du mois au niveau de la Poste pour percevoir nos salaires ou retirer de l’argent, on nous fait toujours comprendre qu’il n’y a pas d’argent ou alors on nous dit qu’ils ne peuvent pas vous payer tout notre salaire. Maintenant, les choses deviennent extrêmement compliquées pour nous.  Parce qu’en ce moment précis où je vous parle, il y a plusieurs d’entre nous qui n’ont pas encore perçu leurs salaires et d’autres qui n’ont reçu que la moitié », a déclaré Abdoulaye Guèye, porte-parole des clients de la Poste.  Visiblement très inquiet par rapport à la crise qui sévit au niveau de cette boîte, Abdoulaye Guèye se dit préoccupé par la situation que vivent aujourd’hui plusieurs pères de familles qui ne savent plus à quel saint se vouer.


 « Aujourd’hui, notre préoccupation, c’est non seulement de régler ce problème, mais ce qui nous fait vraiment peur c’est la fête de la Tabaski. Nous sommes des musulmans, nous allons vers la Tabaski qui est un évènement important. Imaginez aujourd’hui le 15 et que beaucoup n’ont pas encore à touché leurs salaires, qui doivent encore attendre le 15 du mois à venir pour passer à la caisse. Compte tenu de la situation qui prévaut actuellement au niveau de la Poste, nous demandons à l’État du Sénégal, particulièrement au ministre des Finances et du Budget de ne plus verser nos salaires à la poste. Parce que ce qui passe réellement, c’est que la Poste n’a plus de budget pour payer ses propres agents. On ne veut pas être les agneaux de sacrifice. Nous sommes vraiment à bout », a ajouté Abdoulaye Guèye, porte-parole du jour.


 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.