Sambou Soumano, Attaquant Du Fc Lorient : ‘’je Reste à L’écoute D’aliou Cissé’’

Sambou Soumano, Attauquant FC Lorient
Originaire de Tamba, Sambou Soumano, 21 ans, pensionnaire du FC Lorient (élite française) a marqué les esprits lors des dernières journées de la Ligue 1. Auteur de trois buts en trois rencontres successives, l’attaquant sénégalais commence à s’imposer dans l’effectif du FCL. Avec 21  sorties et 3 buts à son actif cette saison, l’ancien joueur de Rakadiou de Tamba rêve de revêtir le maillot national. En vacances actuellement, Sambou qui était présent à l’accueil du trophée de la Can dans sa localité, vendredi, s’est confié à Seneweb.  

Quel bilan tirez- vous de votre saison au FC Lorient ?
Je peux dire que c’est satisfaisant. Quand je suis arrivé au FC Lorient, j’ai démarré par l’équipe réserve, où j’avais fini de m’imposer en inscrivant 13 buts. Ce qui m’avait permis d’accéder à l’équipe pro. Et avec les professionnels, j’ai réussi à faire trois réalisations, en autant de titularisations  face à Lens, Lille et Nantes. Avec ses réalisations, je suis sur un total de 16 buts pour la cette saison 2021-2022. Je pense que ce n’est pas mal pour un début. J’ai saisi ma chance et j’ai su l’exploiter. Ce n’était pas facile, dans la mesure où, on jouait le maintien. Dans ce cas de figure, tous les matches deviennent des finales. L’essentiel était de se maintenir et on a réussi à atteindre l’objectif du club. 

Avez-vous eu des contacts avec la sélection nationale A ?

Comme tout joueur sénégalais, je pense à l’équipe nationale. Mais, pour le moment, je n’ai pas été contacté par l’entraîneur. Je reste à l’écoute du coach. Mon souhait est de porter le maillot du Sénégal et surtout représenter Tambacounda, ma localité. Si vous faites le constat, actuellement aucun joueur originaire de Tambacounda ne figure dans l’effectif de l’équipe nationale. Donc, ce serait une fierté pour moi d’intégrer l’équipe nationale, comme le souhaite la plupart des Tambacoundois, même si, je reconnais que, ceux qui jouent actuellement méritent bien leur place. Il faut continuer à travailler et le reste viendra naturellement. 

On est en pleine période du mercato estival, est-ce que vous avez des contacts avec d’autres clubs?

Actuellement, je suis sous contrat avec le FC Lorient. Il me reste encore deux années avec le club. J’avoue que mon intégration a été très facile et le reste c’est mon entourage qui s’en charge.

Croyez-vous intégrer un club plus huppé que le FC Lorient ?

Tout dépendra de mes statistiques en fin de saison. En tout cas, j’essaierai toujours d’être prêt pour pouvoir relever le défi. L’essentiel, qu’importe la destination, d’avoir les conditions qui vous permettront de performer. Mais, pour l’instant, je suis bien dans ce club. 

En tant qu’ attaquant, vous avez comme idole Karime Benzema et Lukaku ! Pensez- vous atteindre un jour leur niveau ?

C’est vrai ils sont tous les deux mes références. Concernant, Benzema je l’adore beaucoup. C’est un attaquant qui est venu de loin. Les années précédentes, on entendait toujours Cristiano Ronaldo et Léo Messi. Aujourd’hui, tout ce qu’il est en train de réaliser avec son club, le Real Madrid, ne me surprend pas. Cela montre qu’il faut toujours avoir confiance en soi et avoir de la patience. En plus, il est serein et peut décanter la situation à tout moment. C’est ce qui me plaît en Benzema. Je crois qu’à force de s’inspirer de son modèle, je parviendrais à atteindre ce niveau.

Votre première saison en National 3 a coïncidé avec la pandémie de la Covid-19. N’avez-vous pas pensé un instant pour un retour au pays ?
Pas du tout. Durant ma première saison en National 3, j’avais réussi à marquer 8 buts en 11 matches. Avec cette performance, j’avais déjà la confiance du club. Je n’ai jamais douté et je savais que mon heure viendrait pour signer chez les professionnels. Présentement, je peux dire que je suis l’ambassadeur du football Tambacoundois.

Pouvez- vous retracer le parcours de votre carrière ?

J’ai débuté à l’école de football Maillot Sport à Tambacounda, puis, celle de Joe Stars, avant de briller dans le championnat national populaire avec l’ASC Rakadiou. C’est par la suite que j’ai rejoint le centre de formation Youth Élite Foot de Rufisque. C’est là-bas que le FC Pau m’a repéré. J’ai intégré la réserve de ce club français. J’avais inscrit 8 buts en 11 matches en une saison. Ensuite, je suis parti à Châteaubriand (N2). En 13 rencontres j’ai marqué 8 buts. J’ai par la suite pris la destination de Lorient. Je suis parvenu à séduire le coach, Christophe Pélissier, lors d’un match amical avec Châteaubriand.
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.