SONES et SEN’EAU : Dernières Informations sur les Interruptions d’Approvisionnement en Eau

L’eau revient progressivement dans les ménages depuis la fin des travaux de réparation de la fuite survenue sur la conduite de KMS3 dans la nuit de dimanche à lundi. Pour remettre cette importante canalisation de 1,2 m de diamètre en état, la SONES et la SEN’EAU, accompagnées par l’entreprise KPAX, ont dû arrêter l’usine KMS3.

Cet arrêt indispensable a privé Dakar, Thiès et Mbour d’une quantité d’eau significative, soit 140.000 m3/jour sur une production moyenne de 590.000 m3/jour, représentant près d’un quart. Cependant, sans cette réparation, des dommages considérables auraient pu survenir sur les infrastructures et dans l’environnement immédiat de la canalisation.

L’intervention pour réparer la fuite sur la conduite maîtresse a été un succès technique. Depuis hier, lundi, l’usine a redémarré et le remplissage progressif de la canalisation, qui était complètement vide, a commencé. Des pénuries d’eau sont signalées dans les zones naturellement déficitaires comme les Mamelles, où les réservoirs étaient vides. Il est important de noter que cette zone, située en hauteur, sera alimentée par l’usine de dessalement d’eau de mer des Mamelles actuellement en construction. D’autres points déficitaires subissent également ces dysfonctionnements en raison de leur position en hauteur ou en bout de réseau.

L’opération a été couronnée de succès, mais il faut du temps pour que tout le réseau soit rempli. Selon la SONES et la SEN’EAU, les pénuries d’eau signalées sur l’axe Ouakam-Mamelles-Ngor-Yoff-Diamalaye sont dues au relief et à la baisse du niveau des réservoirs des Mamelles qui les alimente. C’est une conséquence de l’arrêt de KMS3 pour travaux. À Dakar-Ville, certains quartiers sortent des zones rouges. Il reste à mieux desservir la zone Mamelles-Biagui-Yoff océan-Yoff Tonghor-Mamelles Aviation-Mbakiou Faye.

En banlieue de Dakar, des quartiers comme Comico Yeumbeul, Hamdalaye quartier Aw et quartier Yves Niang sont concernés. À Rufisque, la situation s’est nettement améliorée, avec seulement 4 quartiers non desservis lundi contre 16 la veille (Yène Kao, Darou Thioub, Tivaouane Peulh, Niacourab). Des absences d’eau sont encore notées à certaines heures dans d’autres quartiers pourtant alimentés. Le niveau de disponibilité de l’eau potable s’améliore, atteignant 92% mardi 11 juin contre 72% lundi.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.