Tentative de su!cide de l’épouse d’un diplomate à Liberté 1 : Récit de l’intervention de la police et de la BIP

N’eût été l’intervention et la perspicacité des éléments du commissariat de Dieuppeul, la femme d’un diplomate congolais allait se suicider à l’aide d’un couteau. R. N. s’est retranchée dans l’appartement, en fermant toutes les issues. Elle a menacé de se trancher la gorge, si quelqu’un s’approchait de la porte.

Désemparé, le mari, un diplomate congolais […] a débarqué jeudi dernier vers 20 h dans les locaux de la police de Dieuppeul. Il a confié au limier en chef que sa femme, en état dépressif, a menacé de mettre fin à ses jours.

Séance tenante, le commissaire et ses hommes se sont rendus à la résidence sise à Liberté 1. Sur place, ils ont aperçu à travers des trous la femme du diplomate avec un couteau à la main. D’autres armes blanches étaient posées sur une table. La dame était agitée.

Le commissaire a tenté de dissuader la dame âgée d’une cinquantaine d’années. Après quelques heures de négociations, R. N. est restée intransigeante. C’est à ce moment que le commissaire a sollicité l’intervention de la Brigade d’intervention polyvalente (BIP) dont la dextérité de ses hommes a fait éviter le pire. Car la dame avait déjà commencé à se trancher la gorge.

Maitrisée, elle a été évacuée à l’hôpital Fann avec des blessures par les sapeurs-pompiers en compagnie des policiers.

Les riverains de Liberté 1 ont ovationné et remercié la police qui a sauvé l’épouse du diplomate congolais.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.