Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

TOP 10 des meilleurs buteurs de l’histoire en sélection nationale, duel largement gagné par Ronaldo sur Messi

0

Qui sont les meilleurs buteurs de l’histoire du football en sélection ? Une question récurrente dans les médias. Et pour cause. Certains joueurs sont devenus les symboles de leur nation et des acteurs incontournables du succès de leur sélection dans les grandes compétitions internationales. Un changement de statut qui leur permet souvent d’accéder au rang de légende.
10. Sunil Chhetri (Inde) – 72 buts

Avec 107 sélections en équipe nationale, il est le joueur le plus capé de l’histoire du football indien. Et avec 72 buts, il est de loin le meilleur buteur de sa sélection. À titre comparatif, Messi est à une petite unité derrière son record (71 buts en 142 sélections). Un ratio qui lui a valu d’être surnommé « Capitaine fantastique ».

Toujours bien placé, Chhetrie est un buteur dans l’âme. Cette faculté a transformé les actions en occasions de buts, il le doit à son travail à l’entraînement.

À 34 ans, cet attaquant prolifique continue de jouer au Bengaluru FC dans la première division indienne. Mais il n’a jamais réussi à s’imposer dans un championnat européen malgré son passage au Sporting Portugal (équipe B).
9. Bashar Abdullah (Koweït) – 75 buts

Connu pour être le le plus grand footballeur du Koweït de tous les temps, Bashar Abdullah a marqué son pays en inscrivant 75 buts en 134 sélections (1994-2007). Une prouesse exceptionnelle pour un joueur de son envergure.

L’ancien buteur d’Al-Hilal Riyad a atteint notamment les demi-finales de la Coupe d’Asie des Nations en 1996.

8. Kunishige Kamamoto (Japon) – 75 buts

Avec 75 buts en 76 sélections, le légendaire attaquant nippon Kunishige Kamamoto est le plus grand buteur de la sélection nationale du Japon. Il a joué un rôle vital dans la troisième place obtenue par son pays aux Jeux Olympiques de 1968 de Mexico.

À l’époque, le pays du Soleil Levant crée l’exploit et parvient à sortir invaincu d’un groupe difficile, composé de l’Espagne, du Brésil et du Nigeria. Puis en huitièmes de finale, le Japon sort la grande équipe de France (3-1) grâce, notamment, à un doublé de Kamamoto, meilleur buteur de la compétition (7 buts).

Une véritable machine à marquer. Malheureusement, il fait partie des grands joueurs, à l’image des Di Stefano et autres Ryan Giggs, à n’avoir jamais eu le bonheur de disputer une Coupe du Monde.

7. Sandor Kocsis (Hongrie) – 75 buts

Avec Ferenc Puskás, Sándor Kocsis a formé la paire d’attaquants axiaux la plus prolifique de l’histoire du football en équipe nationale. Kocsis a d’ailleurs eu de meilleures statistiques en sélection que le « Major galopant » , la star de la sélection hongroise, avec un ratio spectaculaire de plus de 1,1 but par match de moyenne sur un total de 68 capes (75 buts).

Une présence qui le mène jusqu’au titre aux Jeux olympiques d’Helsinki en 1952. Mais son plus grand regret reste la fameuse défaite du « Miracle de Berne », le 4 juillet 1954, contre l’Allemagne de l’Ouest.

Une compétition pendant laquelle celui qu’on surnomme « Tête d’or », termine meilleur buteur de la compétition en faisant trembler onze fois les filets en seulement six matchs, dont sept fois de la tête.

6. Pelé (Brésil) – 77 buts

Le roi Pelé cumule des records à peine imaginables. Dans sa carrière, cet extraterrestre du football a inscrit pas moins de 1091 buts en 1116 rencontres pour son club : Santos., dont 643 officiellement homologués. Un record tout juste dépassé par Lionel Messi au FC Barcelone.

Avec un ratio de 95 buts avec la sélection brésilienne, il est le seul joueur de l’histoire à avoir remporté trois Coupes du monde. Six fois, il a marqué cinq buts dans le même match, 30 fois quatre buts et 92 fois trois buts. Un génie qui a crée un nouveau style de football beaucoup plus spectaculaire.

Une carrière exceptionnelle qui lui a permis rester dans les mémoires et devenir, pour beaucoup, le meilleur joueur du XXe siècle.

5. Hussein Saeed (Irak) – 78 buts

Meilleur buteur irakien de l’histoire du football, Hussein Saeed a eu l’honneur de représenter l’Irak à la Coupe du monde 1986 au Mexique.

Actuellement président de la Fédération irakienne de football, l’ancien joueur d’Al-Talaba Bagdad a inscrit 685 buts en 789 matchs entre 1970 et 1989 et a 78 buts en 137 sélections.

4. Godfrey Chitalu (Zambie) – 79 buts

Ancienne gloire du football zambien, décédé en 1993, lors du tragique accident d’avion de l’équipe nationale sur les côtes du Gabon, alors qu’il venait d’être nommé sélectionneur, il aurait marqué 107 buts au cours de l’année 1972.

Si peu de sources peuvent confirmer ces statistiques, la Fédération zambienne, son pays d’origine, a confirmé que l’ancien international a bien marqué 79 réalisations en 108 sélections.

En 1980, à l’âge de 33 ans, il participe aux Jeux Olympiques de Moscou avec l’équipe olympique zambienne. Si la Zambie perd ses trois matchs, contre Cuba (1-0), l’URSS (3-1) et le Venezuela (2-1), Chitalu restera comme le seul buteur de son équipe et une légende en Afrique.

3. Ferenc Puskas (Hongrie) – 84 buts

Ferenc Puskas, alias le « Major galopant », restera certainement le symbole sportif de la guerre froide. De 1950 à 1956, il réussit à rendre son équipe de Hongrie invincible avant de chuter en finale de la Coupe du monde 1954.

Véritable star du Real Madrid de 1958 à 1965, il domine l’Europe par sa technique et son efficacité devant les buts. Sa frappe du pied gauche surpuissante et son sens du démarquage unique en font l’un des maîtres de l’histoire du football.

Pour l’anecdote, le 25 novembre 1953, il permet à la Hongrie d’être la première sélection européenne à battre l’Angleterre, créatrice du football, dans son fief de Wembley (6-1). Une humiliation pleine de sens quand on sait que Puskas a inscrit deux buts dans cette rencontre historique.

2. Ali Daei (Iran) – 109 buts

Si son parcours en club reste somme toute assez classique, son passage en sélection est un exemple en la matière. En 149 sélections, Ali Daei a atteint la bagatelle de 109 buts. S’il est fort probable que le cyborg Ronaldo le dépasse prochainement, l’Iranien est toutefois longtemps resté bien seul au sommet de ce classement.

À quatre reprises, il dépasse les dix buts en équipe nationale sur une année civile dont 22 en 1996 et 20 en 2000

Malgré ces chiffres vertigineux, deux tâches viennent noircir le tableau de chasse de Daei : il n’aura marqué aucun but en Coupe du Monde, malgré sa présence aux éditions de 1998 et 2006.

1. Cristiano Ronaldo (Portugal) – 109 buts

Si l’histoire de CR7 n’est plus à faire, Cristiano Ronaldo a fait des records de buts sa spécialité. Auteur de cinq réalisations lors de cet Euro 2020, dont un doublé sur penalty contre la France pour qualifier sa Nation, la star de la Seleçao a fait un pas de plus dans la légende.

Désormais co-meilleur buteur de l’histoire en sélection nationale, le joueur de la Juventus devrait bientôt graver définitivement son nom tout en haut de ce classement.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.