Trafic de passeports diplomatiques : Mahmoud Saleh crache ses vérités au Procureur

Annoncé pour ce 30 septembre, le procès des deux gendarmes cités dans l’affaire dite des passeports diplomatiques s’ouvre ce vendredi. Dans ce dossier, il y a l’implication du nom de Mahmoud Saleh, ex Dircab du chef de l’Etat.

Le procureur avait demandé sa comparution à titre de témoin. Mais, d’après L’OBS, l’actuel conseil spécial du chef de l’Etat ne devrait pas se présenter devant le juge, et pour cause.

Le journal indique que le statut actuel de Mahmoud Saleh n’autorise pas sa comparution dans ce procès, même en tant que témoin.
Mahmoud Saleh, via son avocat, Me Ousmane Sèye, aurait asséné ses vérités au parquet en ces termes : . «Je vous demande de vous conformer aux dispositions des articles 639 et suivants du Code de procédure pénale», aurait suggéré la robe noire.

Le parquet a d’ailleurs «revu sa position». Ce qui pousse le journal à dire que le procès de l’affaire du trafic de passeports diplomatiques devrait s’ouvrir ce vendredi sans Mahmoud Saleh parmi les témoins.

A noter que deux gendarmes qui continuent de nier, sont poursuivis pour leur participation supposée au trafic de passeports diplomatiques qui a valu la prison aux deux députés de l’APR, El Hadji Mamadou SALL et Boubacar BIAYE.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.