Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

Triste histoire – Il refuse de c0ucher avec sa mère, les terroristes le t*ent

0

Une mère de cinq enfants a raconté comment elle a vu ses quatre enfants lui être enlevés tandis que l’autre était coupé en morceaux par des terroristes en Somalie.

Naomi Wambui, née d’un père tanzanien et d’une mère kikuyu s’est échappée de Tanzanie après que son père les ait tourmentés, s’est mariée avec un Somalien. Avec son mari, ils ont traversé le pays voisin où elle a vécu une expérience horrible. Pendant son séjour en Somalie, elle a été nommée Zainabu après s’être convertie à l’islam et appris leur langue.

S’exprimant lors d’une récente interview sur YouTube, la mère désemparée a raconté l’expérience choquante de voir son fils aîné se faire massacrer par des militants d’Al Shabaab, pour avoir refusé d’avoir des relations sexuelles avec elle.

Lorsqu’elle s’est enfuie de Tanzanie au Kenya, elle a dormi dans les rues de Nairobi et alors qu’elle travaillait comme domestique à Nyahururu, un chauffeur de camion identifié comme Hassan l’a épousée. Ils ont déménagé à Nairobi, puis à Mandera avant de traverser pour la Somalie où Hassan a construit à Wambui une bonne maison et s’est bien occupé de la famille.

Ils avaient cinq enfants lorsque Hassan a été tué par des terroristes alors qu’il transportait du sucre de Mogadiscio au Kenya. « J’ai appris le décès par des voisins. Les terroristes ont pris son camion, sa cargaison et je n’ai jamais vu son corps», a raconté Wambui, émue.

Peu de temps après sa mort, les parents d’Hassan sont venus chercher les cinq enfants, affirmant que selon leurs traditions, une veuve ne devrait pas être laissée seule pour élever des enfants.

« Ils ont prétendu que je n’avais pas la capacité d’élever les quatre garçons et une fille. Ils les ont emportés sans mon fils aîné ; Mohammed a refusé d’y aller et a juré de rester avec moi. Les plus jeunes ne pouvaient pas se défendre ni moi », a-t-elle raconté.

Wambui et son fils Mohammed ont décidé de s’enfuir au Kenya. Ils ont fait une randonnée dans un camion en direction de Kismayu, mais ont rencontré le pire à l’approche de la frontière entre le Kenya et la Somalie.

« Nous avons rencontré des combattants d’Al Shabaab qui ont tiré des balles sur notre véhicule, nous ont ordonné de sortir et ont indiqué quel homme c0ucher avec quelle femme », a-t-elle déclaré.

Mohammed a reçu l’ordre de c0ucher avec Wambui, mais lorsqu’il a refusé en disant que c’était sa mère, ses cris sont tombés dans l’oreille d’un sourd. Mohammed a défié mais ils l’ont menacé de le tuer. D’autres hommes et femmes dans le camion ont obéi aux instructions.

Selon Wambui, son fils a été coupé en morceaux qui lui ont ensuite été jetés au visage comme l’ont dit les assaillants : « Va dormir avec elle ». Il a juste dit à sa mère qu’ils se retrouveraient au paradis. Sa tête a été coupée.

Son corps et d’autres y ont été éparpillés alors que le personnel de l’armée kenyane en patrouille aérienne a repéré les survivants et les a secourus à l’hôpital de Garissa. Wambui a ensuite trouvé le chemin de Nairobi et vit maintenant une vie déshéritée à Kamae à Kahawa West. À ce jour, elle ne sait pas où ni ce qui est arrivé à ses quatre autres enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.