Ukraine : après Washington, le Royaume-Uni et l’Australie évacuent les familles de diplomates

Canberra et Londres s’alignent sur la prudence américaine, à quelques heures d’une concertation avec les pays européens sur le dossier russo-ukrainien. Dans ce climat tendu, l’Otan a annoncé placer des forces militaires en renfort à la frontière entre les deux pays.

L’ambassade reste ouverte et la chargée d’affaires américaine Kristina Kvien « reste en Ukraine ». (Sergiy Palamarchuk/Shutterstock)

- Advertisement -

Les Etats-Unis prennent leurs précautions. Le département d’Etat américain a ordonné, dimanche soir, l’évacuation des familles de ses diplomates en poste à Kiev, alors que s’ouvre lundi à Bruxelles une concertation avec les pays européens, jusque-là tenus à l’écart des négociations russo-américaines sur l’Ukraine.

Londres a suivi le mouvement et annoncé le retrait d’une partie du personnel de son ambassade à Kiev. La ministre britannique des Affaires étrangères Liz Truss doit rencontrer lundi à Bruxelles le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg. L’Australie leur emboîte le pas, conseillant en outre à ses ressortissants présents en Ukraine de « partir maintenant ».

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.