Un audit approfondi des Directions – Découvrez le déroulement des opérations

Au Sénégal, une vaste opération d’audit est actuellement en cours, englobant plus de 70 directions, agences et fonds publics. Selon le journal Le Témoin, cette mission d’inspection de grande envergure est dirigée par l’Inspection générale de l’État (IGE).

Pour assurer le bon déroulement de ces contrôles approfondis, le président Bassirou Diomaye Faye a mobilisé plus de 30 inspecteurs de l’IGE. Ces derniers sont soutenus par des experts financiers, bancaires et fiscalistes expérimentés, rapportent les sources journalistiques. Cette équipe d’audit est en charge d’examiner les comptes et les opérations des entités concernées.

Pendant cette période d’audit, les anciens ministres, les directeurs des affaires générales et de l’équipement (DAGE), les conseillers techniques, les comptables et d’autres personnes impliquées doivent fournir les pièces justificatives nécessaires pour rendre compte de leur gestion. Ces documents sont essentiels pour permettre aux inspecteurs de l’IGE de vérifier la conformité et la régularité des opérations financières.

Gestion des Suspicion de Détournements sous l’Ancien Régime
Dans le cas où des détournements sont suspectés, notamment sous l’ancien régime, les audits se dérouleront de manière encore plus rigoureuse. Les inspecteurs de l’IGE se concentreront sur les transactions financières suspectes, les écarts entre les budgets alloués et les dépenses réelles, ainsi que sur les anomalies comptables. Ils examineront minutieusement les contrats, les marchés publics et les subventions attribuées durant cette période.

Les responsables de l’époque, y compris les anciens ministres et directeurs, seront tenus de justifier chaque dépense et de fournir des explications détaillées sur l’utilisation des fonds publics. En cas de découverte d’irrégularités ou de malversations, des procédures judiciaires pourront être engagées. Les preuves recueillies lors des audits serviront de base pour d’éventuelles poursuites pénales.

Ce processus d’audit rigoureux vise à renforcer la transparence et la responsabilité dans la gestion des fonds publics au Sénégal. L’objectif est de détecter et de prévenir toute forme de corruption ou de mauvaise gestion

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.