Un système de transport sang solution !Par Diaw Fara

Un accident de trop sur la route de Kaffrine, celui de trop ? Non me diront les usagers de la route.
On s’est réveillé avec des annonces et des mesures qui dans un Etat de droit devraient être la règle mais hélas nous
sommes toujours dans l’émotion du moment et demain on passera a plus pire
surement.
Malgré des reformes et des infrastructures routières en chantier, on a
Toujours l1impression que chez nous la vie humaine laisse a désirer et que les morts
Violentes sur les routes sont devenues banales a nos yeux.
Si on s’attaque sur les véritables causes alors on saura que c’est une conséquence collective d1un manque de sérieux mais aussi de sanctions tant pécuniaires et

Judiciaires.
Bienvenue au Sénégal ou tout se règle a
Coup de billets et connaissances, nous avons créé notre propre système qui est en train de faire un retour de bâton sanglant malheureusement.
Sortons des plateaux télévises et des studios de radios pour nous rendre a
L’évidence que le mal est très profond et
que ça nous interpelle tous dans notre rôle vis a vis de la sécurité routière.
On a eu un bel exemple avec le garage de beaux maraichers mais qui hélas s’est
Transformé encore une fois a une zone où
les chauffeurs font la loi durant les fêtes et nous on subit et on se tais.
Le TER qui est venu désengorger la mobilite urbaine aussi a son lot de
mauvais comportements avec des retards et pis, une surcharge devenue normal sous

les yeux des passagers et autorités compétentes.
Le BRT alors? Comment juger un chantier
pas encore fini et qui ne concerne que le transport urbain, le problème va au-delà de la capitale mais c’est toute une chaine de responsabilités et de responsables qui est au cœur de ces maux du secteur.
Alors on peut continuer à faire comme si
tout aller bien et enterrer encore des proches et familles ou prendre le taureau par les cornes loin du sensationnel pour afin que des mesures strictes soient appliquées aux récalcitrants et donner aussi du courage aux usagers de pouvoir dénoncer ces dérives.
En attendant un autre Kaffrine, nous
Allons tous nous remettre en question quelques jours et puis rebelote pour d1autres cimetières roulants.
II urge que l’Etat prenne en charge tout

transport dépassant une quinzaine de personnes comme premier mesure et éviter d’entrer dans une politisation de ces évènements qui ne sont plus des accidents parmi tant d’autres, finalement on est habitue avec cette culture de
L’horreur en attendant notre tour sur cette liste macabre dans un secteur qui roule a Sang a l’heure.

ADAMA DIAW FARA
CADRE APR

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.