Ultimate magazine theme for WordPress.

Une victime du Oustaz de Ouakam : « Il me s*çait jusqu’à éj@culation et il récupérait mon sp3rme »

A. K. : « Il est la première personne à m’acheter un téléphone portable. Il me suçait jusqu’à ce que j’éjacule et il récupérait mon sperme »

« Courant 2004, j’ai connu Mouhamed Habibou Guèye. J’ai tissé avec lui des liens très profonds alors que j’avais 12 ans. D’ailleurs, il est la première personne à m’acheter un téléphone portable. A l’époque, il m’avait même acheté un vélo aussi. Lors de nos échanges, il disait qu’il pouvait me donner des bains pour que je réussisse dans les études. Il m’arrivait, au même titre que d’autres enfants, de passer la nuit chez lui parce que tout le quartier le présentait comme un érudit. Je ne peux même pas vous dire le nombre fois que j’ai eu des rapports sexuels avec lui. Il ne m’a jamais pénétré, mais il me suçait jusqu’à ce que j’éjacule et il récupérait le sperme pour le mettre dans un récipient. Parfois, il me déshabillait et écrivait des versets sur mon corps. Quand j’ai atteint l’âge de la maturité, je me suis rendu compte que j’étais la proie d’un escroc et d’un violeur. Il détournait systématiquement les enfants du quartier et les violait. Il est temps que justice soit faite car il continue avec d’autres enfants du quartier ».

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Open