Visite au Mali : Ce que Macky Sall et Assimi Goïta se sont dit

Hier, le président Macky Sall était au Mali pour rencontrer son homologue de la transition, le Colonel Assimi Goïta. Une rencontre qui a permis aux deux chefs d’Etat de parler de plusieurs points.

Le premier concernait la question de la Transition malienne, rapporte Rewmi. Assimi Goïta s’est montré pragmatique et a affiché sa bonne volonté. Cela a permis au président en exercice de l’Ua, Macky Sall, de comprendre que la Transition est en bonne voie malgré les offensives terroristes dont la dernière sans précèdent, a visé une caserne militaire située à moins de 500 km de la frontière avec le Sénégal. Le Président Sall a estimé que la situation impose au reste de l’Afrique d’être au chevet du Mali et de l’aider à réussir sa Transition et à lutter contre le terrorisme.

La question des 49 soldats ivoiriens interpellés au Mali a également été évoquée dans les échanges entre les dirigeants malien et sénégalais. Le Président Sall a demandé à Goïta, au nom de l’Afrique et des relations de bon voisinage, de tout faire pour trouver une solution à cette crise. Il s’est aussi engagé à faire la même démarche auprès du Président Ouattara afin qu’on trouve rapidement une issue à cette mésentente pour que la sous-région puisse se concentrer sur la lutte contre le terrorisme qui est la question la plus importante. Le Colonel Goïta a salué l’initiative du chef de l’Etat sénégalais, et déclaré être ouvert à toute solution équitable.

L’inculpation des 49 militaires pour tentative de coup d’Etat ne signifie pas qu’une solution satisfaisante ne puisse être trouvée, et il n’est donc pas exclu qu’un dénouement heureux n’intervienne dans les jours à venir. Sur ce point, comme sur les autres, le Colonel Assimi Goïta s’est réjoui que le président de l’Ua privilégie une solution africaine car, assure le dirigeant malien, le continent ne doit pas être prisonnier de la géopolitique mondiale.

A l’issue de la rencontre, le Colonel Assimi Goïta a remercié M. Macky Sall dont il dit qu’il a été le meilleur avocat du Mali depuis le début de la crise. Il a rappelé que le Sénégal s’était dès le début, opposé aux sanctions draconiennes que la Cedeao voulait imposer au Mali en août 2020, après le coup d’Etat contre l’ancien président IBK

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.