Ultimate magazine theme for WordPress.

Yakham Mbaye, répondeur automatique de la « dynastie Faye Sall »

Yakham Mbaye est dans tous les combats au sein de l’Apr. Certains l’appel Monsieur le ministre, d’autre Monsieur le Directeur. Ceux qui le connaissent des années durant trouvent en lui un journaliste courageux. Cependant c’est avec l’arrivée de Macky Sall au pouvoir qu’il s’est engagé tous azimuts en politique et porte le combat de la famille Faye-Sall et de l’Apr. Le journaliste devenu homme politique se mêle dans tout et de tout, pour défendre le maître et ses courtisans.
Mortal combat entre aperistes
C’est une guerre entre de faux-frères. Ils se sont fait des menaces, ont promis des déballages. Finalement, ils ont tenu parole. Farba Ngom, député et maire des Agnam, Yakham Mbaye, Directeur Général du quotidien national Le Soleil, devenu répondeur automatique, se sont ligués pour affronter Moustapha Cissé Lô, Vice-Président de l’Assemblée Nationale.
C’est un mortal combat entre frères de parti. Pour ne pas dire un véritable règlement de compte de pontes de l’Alliance Pour la République (Apr ) qui se regardent en chiens de faïence depuis quelques temps. Personne ne pardonne l’autre. Ils se livrent à piques et répliques, sur fond d’accusations de malversations, des menaces et des chantages, ont mis le régime de Macky Sall à rude épreuve.
Répondeur automatique
En décembre dernier, le peuple a assisté à des déballages et menaces entre Yakham Mbaye et Moustapha Cissé Lô. Deux hommes aux gâchettes faciles. Ils avaient transformé le parti au pouvoir, l’APR, en un chant de bataille politique.
El pistolero avait pointé le sommet de l’Etat où se nicheraient, selon lui, de hautes personnalités qui s’activeraient dans le trafic de drogue. Pis, il présente le président de la République, Macky Sall, comme un «traître », en tout cas un ingrat, laissant en rade ses anciens compagnons de lutte après avoir accédé au pouvoir. «Il ne me parle plus, la première dame non plus. Il refuse de me recevoir», s’est-il lamenté en se plaignant d’avoir été privé de semences et d’engrais, lui l’opérateur arachidier depuis des décennies. Lui, surtout, le membre fondateur de l’APR exclu de l’Assemblée nationale par le régime du président Wade pour avoir choisi de suivre un certain Macky Sall dans sa traversée du désert.
Cissé Lô s’est offusqué du fait que « ceux-là mêmes qui voulaient égorger Macky Sall qui l’entourent aujourd’hui, qui le flattent et bénéficient de ses faveurs».
Yakham, toujours au front
Selon Yakham Mbaye : s’«il y a un ingrat, c’est bien Moustapha Cissé Lô. Après avoir bénéficié, par le chantage et dans des conditions opaques, d’un marché d’intrants agricoles d’un volume de 4531 tonnes, il a été indemnisé royalement pour le manque à gagner subi durant le temps qu’il a traversé le désert avec Macky Sall».
Quant il s’est agi du cas de Sory Kaba qui évoquait le troisième mandat de Macky Sall et l’affaire Petro Tim avec la sortie scandaleuse d’El Hadj Kassé, c’est Yakham qui était allé au front.
En effet, dans ses interventions avec des preuves à l’appui-en bon journaliste- Yakham Mbaye, joue le rôle de messager qui a toute la confiance du chef.
Yakham Mbaye divulgue l’audio d’Ousmane Sonko
Yakham Mbaye s’est fait encore illustré. Il a encore pris position dans un différend dans lequel est mêlé le beau frère de son patron, Macky Sall.
Il a pris son courage à deux mains pour balancer le fameux audio qui confirmerait une audience entre Ousmane Sonko et Mansour Faye. Dans un entretien avec nos confrères de Dakar Actu, Yakham Mbaye a divulgué l’élément sonore…
Dans cet élément audio de moins de 30 secondes, Ousmane Sonko parle avec Cheikh Issa Sall, dans un ton ironique pour démonter les déclarations du ministre Mansour Faye qui affirmait sur une télé de la place que le patron de Pastef l’avait supplié à genoux de lui décrocher une audience avec le Président Macky Sall.
«Je ne savais pas que vos gars (responsables Apr) pouvaient descendre à ce niveau (rires). Il dit que j’ai rampé devant lui pour obtenir une audience avec Macky Sall. Or c’est toi qui as beaucoup insisté en me disant que ton patron voudrait me voir. Et cette rencontre date d’avant mon engagement en politique Mais comme tu es le témoin, tu pourras faire des témoignages au moment venu», déclare Sonko à Cheikh Issa Sall, le Directeur de l’ADM.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.