YEWWI ASKANE WI – Une coalition mort-né, au sujet des esprits (Bocar Diallo)

Apprécions-nous favorablement le leadership et la capacité managériale de son excellence Monsieur Macky Sall,Président de la République, à coaliser presque une décennie autant de partis politiques dans la grande coalition BBY actuellement élargie à la majorité présidentielle. Il faut avoir les épaules assez larges, le sens aiguë de l’écoute, se dépouiller de l’égoïsme borné, se tirer de la suffisance princière pour allier toute cette pluralité autour de l’essentiel : UN SENEGAL DE TOUS, UN SENEGAL POUR TOUS.

Contrairement à la coalition YEWWI ASKAN WI, à peine née, elle vole en éclat. Un ricochet de fourberie de coalition de partis politiques aux inspirations moyenâgeuses, aux idées divergentes, aux aspirations incompatibles. Une alliance incongrue d’un soubassement chancelant et d’une destinée déjà étranglée à l’état embryonnaire par deux dictateurs à la pensée unique ! En effet, l’appellation qui baptise cette coalisation YEWWI ASKANE WI connote l’idée de l’esclavage prêté en langue vernaculaire wolof au peuple pourtant souverain et lucide. Ce qui nous ramènerait à des siècles d’arriération intellectuelle. Une offense ne saurait être aussi outrancière au peuple Sénégalais dont le modèle de démocratie, de dialogue, de bravoure tant vanté par toute la communauté nationale, sous régionale, africaine, mondiale est un secret de polichinelle. En outre, la dénomination YEWWI ASKANE WI est une énormité grossière traitant le peuple sénégalais de passif, d’inactif qui non seulement aurait du mal à maitriser la loi de la pesanteur en ce XXI siècle mais aussi il aurait été inapte à s’inspirer de sa propre solution. Alors que SUNU ASKANE est un peuple pétri de JOM, de NGOOR, de FULA, de FAYDA et de FIT. Pour preuve, la bravoure de nos soldats est partout chantée, le cerveau sénégalais dans tous les domaines à tout point de vue est partout sollicité par les experts les plus aguerris. Alors nous nous demandons à quoi ferait allusion cette qualification, YEWI ASKANE WI, aux accents de l’irrévérence et de l’insolence contrariante?

Bocar Diallo
Coordonnateur de la COJER départementale de Kaolack

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers infos

Articles + Lus

Articles en relation