Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

Ziguinchor-Interdiction de rassemblement : Quel défi pour l’État ce 31 décembre ?

0



L’arrêté du ministre de l’Intérieur publié à la date du 12 décembre 2020, notifiant l’interdiction de tout rassemblement dans les lieux publics, privés, salle de jeux, des rassemblements religieux et culturels entre autres et le port obligatoire des masques serait-il appliqué en ce jour du 31 décembre dans les grandes villes ?

Le site Sénégal7 est allé à la rencontre des populations pour mieux cerner le débat sur le mode de la traditionnelle fête de la fin d’année.

Selon, monsieur Diop commerçant à Ziguinchor, « l’Etat ne peut pas interdire les jeunes à ne pas se rassembler ce 31 décembre. Je ne pense pas que l’arrêté du ministre serait aussi puissant devant les jeunes à Dakar, Thiès, Saint Louis, Ziguinchor…».

Dans la même lancée, cette fille sous l’anonymat n’a pas caché sa détermination à sortir pour aller fêter dans les places publiques de Ziguinchor : «je suis venue chercher des habits pour aller fêter en public avec mes amies.

Même si l’Etat met des policiers devant chaque porte, on va sortir. Le chef de l’État Macky Sall avait demandé d’apprendre à vivre avec le virus et maintenant, il veut faire deux poids, deux mesures».

En poursuivant notre micro trottoir sur les artères de Ziguinchor, nous avons croisé un acteur culturel qui est aussi monté au créneau contre certaines décisions de l’État concernant leur secteur : « je vais parler de mon secteur de la culture. Le dernier arrêté interdisant les évènements et rassemblements a longé le monde de la culture dans un univers sans air.

Imaginez vous, combien de personnes gagnent leur vie dans le domaine de la culture, un secteur aussi vaste et en général productif pendant le mois de décembre. Depuis le 12 Décembre, à nos jours, plusieurs programmes ont été bloqués par cet arrêté. Nous avons manifesté, parlé et démarché jusque-là sans suite. Maintenant, nous restons vigilants de voir si ce 31 décembre, il n’y aura pas de rassemblement dans les grandes villes.

Tout compte fait, le secteur de la culture est jamais considéré comme un secteur économique par nos autorités étatiques. Et pourtant, nous contribuons largement sur l’économie de ce pays», a martelé Mr Basséne membre de l’association des métiers de la musique et alliés.

La grande question est de savoir, si l’arrêté interdisant les rassemblements dans les lieux publics et privés peut être respecté en ce jour. Par ailleurs, les acteurs culturels attendent une éventuelle dérogation de l’arrêté ministériel ce 31decembre.

Au cas où les gens se retrouvent dans les places publiques pour la fête de la fin d’année de ce jeudi pourra conduire certaines couches de la société à sortir de leur silence. Une situation que bon nombre de personnes vont qualifiées d’échec des autorités compétentes face à son peuple.

Pape Ibrahima Diassy/Sénégal7

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.