C’est officiel, notre corps dispose maintenant d’un nouvel organe


Les caractéristiques anatomiques et fonctionnelles révélées dans une récente étude justifient aujourd’hui la désignation du mésentère comme un organe en tant que tel. Que faut-il savoir sur celui dont on a longtemps pensé qu’il n’était composé que de structures fragmentées ?

Le mésentère correspond à une cloison à deux feuillets tissulaires tapissant le péritoine et permettant notamment la fixation du jéjunum et de l’iléon (de l’intestin grêle) à la paroi postérieure de la cavité abdominale. Entre ses deux feuillets, on trouve les nerfs et les vaisseaux irriguant l’intestin grêle. Le mésentère, qui relie l’intestin à l’abdomen donc, était considéré depuis des siècles comme une structure fragmentée composée de plusieurs parties distinctes. Cependant, de nouvelles recherches menées par des chercheurs de l’University Hospital Limerick publiées dans The Lancet Gastroenterology & Hepatology suggèrent que le mésentère serait en fait une structure continue. Autrement dit, le mésentère serait bel et bien un organe et devra dès aujourd’hui être considéré en tant que tel.


Articles en relation

yoast seo premium free