La Commission électorale précise la pièce d’identité dans CI 126

0
La Commission électorale a précisé que, sur la base de la décision rendue aujourd’hui par la Cour suprême, l’instrument constitutionnel (CI) 126 sera mis en œuvre lors du prochain exercice d’enregistrement.
La directrice par intérim des affaires publiques de la Commission, Sylvia Annoh, a indiqué dans une déclaration qu’une personne qui souhaite être inscrite doit fournir l’une des trois conditions d’identification pour prouver qu’elle est ghanéenne.
Ainsi, la carte d’identité des électeurs existante ne fera pas partie de la preuve d’identité lors de la compilation des nouveaux électeurs.
«Une personne qui demande l’inscription en tant qu’électeur doit fournir comme preuve d’identité l’un des éléments suivants:
Un passeport Une carte d’identité nationale délivrée par l’Autorité nationale d’identification ou un formulaire de garantie d’identification de l’électeur, comme indiqué dans le formulaire un de l’annexe qui a été rempli et signé par deux électeurs inscrits »
Jeudi 25 juin, la cour suprême a statué à l’unanimité que la Commission électorale avait le pouvoir d’établir un nouveau registre.
Le citoyen privé Mark Takyi-Banson et l’opposition NDC ont déposé une plainte devant le tribunal demandant qu’il empêche la CE de compiler le registre ou d’autoriser l’utilisation du certificat de naissance et de la carte d’identité des électeurs par les électeurs potentiels comme preuve d’identité.
Mais, la Cour a jugé que le CI actuel qui empêche l’admission du certificat de naissance et de la carte d’identité des électeurs à utiliser.
Encourageant les gens à participer au prochain exercice d’enregistrement qui commencera le mardi 30 juin, Mme Annoh a donné l’assurance que la Commission appliquera des mesures strictes pour protéger les candidats contre la passation de Covid-19.

Leave A Reply

Your email address will not be published.