Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

Adji Sarr à Ousmane Sonko : “Tu as eu ce que tu voulais” (Vidéo)

0

« Tu as gagné », Adji Sarr s’est adressée en ces termes au leader du Pastef. Selon elle, ce dernier avait vu juste quand il lui disait qu’il était prêt à tuer pour établir son innocence.

« Il a déclaré à la télévision qu’il est temps de sacrifier des vies, donc je peux lui dire directement, tu as gagné », a déclaré la masseuse. Adji Sarr a également nié la thèse du complot et jure n’avoir jamais rencontré le Président de la République.

Rappel des faits

Le Sénégal a connu de violentes manifestations entre le 03 et le 08 mars 2021. Mais l’étincelle à l’origine de ce embrasement est l’interpellation et le placement en garde vue de l’opposant Ousmane Sonko, accusé début février 2021 de viols répétés et menaces de mort par une jeune fille de 20 ans. Péripéties d’une affaire qui a failli faire basculer le pays dans le chaos.

Le 06 février 2021, le journal les Echos publie un article qui fait état d’une plainte pour viols et menaces de mort contre l’opposant politique au régime de Macky Sall, Ousmane Sonko, président du Pastef (Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité).

L’accusatrice Adji Sarr est une jeune fille de 20 ans employée dans un des nombreux « salons de massage » de la capitale sénégalaise, salons à la réputation sulfureuse.

Ousmane Sonko était un des clients où travaille la demoiselle Adji Sarr, selon les témoignages recueillis par la gendarmerie lors des enquêtes. Et il ne nie pas y être allé le jour des faits pour une séance de massage, mais nie toutefois tout acte de viol.

Convoqué par les enquêteurs de la Section de recherche de la gendarmerie, l’homme politique refuse de déférer. Il y oppose son immunité parlementaire que lui confère son statut de député à l’assemblée nationale.

Soutenu par ses partisans, il crie au « complot politique ourdi par le pouvoir du président Macky Sall » pour « le liquider politiquement ».

Le gouvernement rétorque qu’il s’agit d’une affaire privée entre deux citoyens sénégalais d’égal droit. Entre les deux versions, un peuple pris en otage. En toile de fond la présidentielle de 2024, qui d’un côté comme de l’autre, aiguise les appétits et les ambitions. Et c’est parti pour des semaines de vive tension, de manifestations, d’interpellations.

Plusieurs activistes de la société civile et des militants du parti d’Ousmane Sonko sont arrêtés, pour incitation à des actes de nature à troubler l’ordre du public, etc.

Du salon de massage au terrain politique.

Devant le refus de Sonko de déférer à la convocation de la gendarmerie, le juge d’instruction saisit l’assemblée nationale d’une demande de levée de son l’immunité parlementaire.

Le 26 février 2021, l’assemblée nationale, tenue majoritairement par la mouvance présidentielle, lève l’immunité parlementaire du député arrivé 3è à l’élection de février 2019.

Le 03 mars 2021, Sonko décide de déférer à la convocation du juge d’instruction. Alors qu’il est en route vers le tribunal, le leader du Pastef se fait arrêter par les forces de l’ordre pour « trouble à l’ordre public » parce qu’il refuse d’emprunter un itinéraire que le préfet de Dakar lui impose, selon ses partisans.

Pour le gouvernement, les partisans de l’opposant, rassemblés sur l’itinéraire que l’opposant a choisi, constituent de réelles menaces de troubles à l’ordre public.

Du salon de massage, l’affaire devenue une bataille politique, s’installe au cœur de la république et met vite le pays au bord du chaos.

Le placement en garde vue le 03 mars de M. Sonko va encore faire monter la pression et la colère des manifestants. La situation d’extrême tension est ponctuée de scènes de violences et de pillages, un peu partout dans le pays.

Les deux jours avant l’audition de l’opposant par le juge d’instruction (audition fixée au 8 mars 2021), feront vivre au Sénégal un climat de terreur sans précédent. La colère des manifestants a suscité une violence inouïe, à laquelle les Sénégalais n’étaient pas forcément habitués.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.